A la vie, à la mort !

  • A la vie, à la mort !
    A la vie, à la mort !
Publié le , mis à jour

Pour la dernière journée de Fédérale 1, Les Agathois vont tenter de se maintenir en affrontant Mauléon.

Vingt-deux, v’la le dernier match de la saison. Avec seulement vingt-deux points au compteur, Agde et Mauléon sont à égalité en bas de classement de cette poule 3 de Fédérale 1. Jusqu’au bout donc, les Agathois et les Mauléonais auront tenu en haleine leurs supporters. Car dimanche soir, l’une des deux formations, ou peut-être même les deux, restera sur le carreau de la Fédérale 1, contrainte de descendre d’un étage… Car pour l’instant, c’est bien le Lombez-Samatan Club, antépénultième, qui a son destin en mains. Les hommes de Christophe Lafforgue pointent en effet trois petits points devant au classement…

Mais pour eux, cette dernière journée ne sera pas non plus une sinécure puisque c’est Nevers, l’ogre de la poule, qui viendra se présenter sur les bords de la Save avec la ferme intention de faire respecter la hiérarchie…

Pas de question à se poser

Bref, revenons à nos moutons. Qui d’Agde ou de Mauléon mettra toutes les chances de son côté pour sauver ce qui peut encore l’être ? Michel Dieudé, patron des Agathois, attend beaucoup de ce rendez-vous, même s’il regrette que son équipe ne se soit pas mise à l’abri plus tôt : « Nous avons des regrets, oui, confie le coach. Nous aurions pu sauver les meubles avant. Mais en début de saison, nous avons eu un peu de mal car, entre autres, de nombreux joueurs n’étaient pas présents à cause de la saison touristique. Puis, avec le temps, les victoires sont venues. Malgré tout, nous avons laissé de précieux points en route. Mais cela fait partie du rugby. Si nous en sommes là c’est que notre saison n’a pas été parfaite. Tout se jouera sur ce dernier match. »

C’est donc Mauléon qui pourrait faire basculer l’avenir des Agathois : « Les joueurs du SAM seront déterminés, nous le savons, confie Michel Dieudé. À nous de faire ce qu’il faut et, malgré le respect que je voue à l’équipe de Lombez-Samatan, d’espérer que les Gersois ne battront pas Nevers. Quoi qu’il en soit, nous n’aurons plus le temps de nous poser de questions. Nous ne devrons pas avoir peur de perdre mais au contraire l’envie de gagner… »

L’envie de gagner, les hommes de Mauléon l’auront également. Et ce n’est pas Mathieu Cazobon, capitaine des joueurs de la Basse-Soule, qui vous dira le contraire : « À Mauléon, c’est souvent la même chose, sourit le joueur. On attend la dernière journée pour se sauver… C’est un peu frustrant mais c’est devenu une habitude. Nous avons préparé ce match face à Agde avec beaucoup de sérieux. Nous allons partir là-bas la veille. C’est le match du maintien et nous ne devons pas passer à côté. Dans le même temps nous suivrons avec attention la rencontre entre Lombez-Samatan et Nevers. Lombez a du cœur et malheureusement pour nous, tout est possible… »

Du côté de l’Hérault, le week-end s’annonce capital. Pour sauver leur peau, Agde et Mauléon devront s’imposer et espérer dans le même temps un échec du LSC face à Nevers… Ce sera donc un dimanche à la vie, à la mort…

Par Mathilde Lacrouts

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?