Laussucq « C’est un gros morceau qui nous attend »

  • Laussucq « C’est un gros morceau qui nous attend »
    Laussucq « C’est un gros morceau qui nous attend »
Publié le , mis à jour

Dimanche à 14h20, Mont-de-Marsan se déplace à Bayonne pour aller décrocher une place en demi-finale. Malgré la grande forme de son équipe, Christophe Laussucq, l’entraîneur des arrières, reste prudent avant le déplacement à Jean Dauger.

Il ne reste plus qu’une journée et vous pouvez coiffer tout le monde sur le poteau, ce serait extraordinaire ?

Oui, mais cela ne va pas être chose aisée. Il faudrait un énorme exploit pour recevoir en demi-finale. On est déjà très heureux de se retrouver là, car le début de saison n’a pas été facile. Par rapport à l’année dernière de se retrouver aussi en phase finale, ce serait énorme. Après si on fait l’exploit de gagner à Bayonne, c’est la cerise sur le gâteau.

Vous me parlez d’exploit, mais cette série de 10 matchs sans défaites en est déjà un ?

Ce n’est pas rien, on ne va pas minimiser les performances. Moi-même je suis impressionné parce qu’on fait les joueurs. Mais on n’a jamais battu d’équipe de ce niveau-là à l’extérieur. C’est un gros morceau qui nous attend.

Vous êtes dans des conditions idéales pour y aller ?

Non vraiment pas, les Bayonnais ont eu un hiver compliqué. Mais là, depuis que les terrains se sont améliorés, ils sont mieux. Ils ont récupéré une bonne partie de leur effectif. Beaucoup de titulaires ont été mis au repos contre Béziers (défaite 36-12). C’est une des rares fois dans l’année où ils vont jouer à guichets fermés. Il y tous les ingrédients pour qu’ils réussissent un bon match. Ils n’ont pas le droit à l’erreur.

Quand on dit aux Bayonnais, vous jouez Mont-de-Marsan à la dernière journée…

Les entraîneurs se servent de ça aussi, pour mobiliser les joueurs. Ils rajoutent de la peur, on est toujours meilleur quand on craint l’adversaire.

Votre groupe semble imperturbable au moment de se déplacer à Bayonne.

Ils nous attendent de pied ferme, bien sûr qu’on est en confiance. Mais on peut tomber sur bien plus fort que nous. On ne fait pas d’excès de confiance. J’ai dit aux joueurs, que si on n’est pas très bon à Bayonne, on risque de revenir avec une valise. Faut en être conscient aussi. Prendre un point à Jean Dauger c’est très compliqué.

Donc l’objectif à Bayonne, quel est-il ?

On y va pour faire un bon match de rugby. On a besoin mathématiquement de 2 points pour être qualifié, on n’est pas bête. Avec 4 points on est direct en demi-finale. Les objectifs sont à tous les étages.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?