Castres avec autorité

  • Castres avec autorité
    Castres avec autorité
Publié le , mis à jour

Dans un match à sens unique, Castres s'impose tranquillement à Pierre-Antoine face à La Rochelle (67-20) avec le bonus. Les hommes de Christophe Urios sont plus que jamais dans la course aux phases finales à deux journées de la fin.

Résumé du match:

Cela a presque ressemblé à une balade pour Castres. Dans la chaude (par la météo et l'ambiance) atmosphère de Pierre-Antoine, les Castrais ont attaqué la rencontre pied au plancher. Il ont rapidement inscrit un premier essai par l'intermédiaire de Rory Kockott (10-0, 12e). Au vu de ses premières minutes, il ne faisait guère de doute que les hommes de Christophe Urios allaient repartir avec le bonus. Bien aidé par deux cartons jaunes successifs distribués aux Rochelais (Alofa Alofa à la 27e et Murimurivalu à la 38e) et par une mêlée largement au dessus de celle des Maritimes, le CO a inscrit deux essais avant la mi-temps (de pénalité puis par Geoffrey Palis) pour renter à la mi-temps avec le bonus offensif (22-3). Déjà.La deuxième mi-temps se résume à une simple formalité pour les Castrais qui plient le match d'entrée. Benjamin Urdapilleta puis Sivivatu marquent coup sur coup afin d'assurer la victoire et le bonus des Castrais (34-3, 46e). Malgré un réveil rochelais ponctué par deux essais en sept minutes, les Castrais ont continué de dérouler pour inscrire un total de dix essais et s'imposer 67 à 20.

Le tournant du match : le carton jaune d'Alofa Alofa

Déjà dominé dans tous les secteurs du jeu, La Rochelle fut vite réduit à quatorze suite à un antijeu d'Alofa Alofa (27e). Face à la volonté et l'envie du Castres Olympique déjà largement supérieur en égalité numérique, la tâche fut encore plus difficile pour les Rochelais à un de moins. Un essai de pénalité et un autre de Geoffrey Palis plus tard, ils se retrouvaient menés 22 à 3. Un écart bien trop difficile à combler.

L'homme du match : Benjamin Urdapilleta

Dans tous les bons coups, de toutes les phases offensives dangereuses des Castrais, le demi d'ouverture Benjamin Urdapilleta a guidé ses coéquipiers vers la victoire. Ajouté à cela 17 points au pied et un essai de grande classe, l'ancien joueur d'Oyonnax a réalisé une grande performance.

Les meilleurs:

A Castres : Urdapilleta, Kockott, Sivivatu, Lazar, Rallier, Wihongi

A La Rochelle : Lacroix, Holmes

 

Fiche technique:

A Castres

Samedi 15h 

8 200 spectateurs

Castres – La Rochelle (67-20)

Arbitre : M. Minery

Évolution du score : 3-0, 8-0, 10-0, 10-3, 15-3, 17-3, 22-3 (MT), 27-3, 32-3, 34-3, 34-8, 34-13, 34-15, 39-15, 44-15, 46-15, 51-15, 53-15, 58-15, 60-15, 60-20, 65-20, 67-20

Castres : 10 Essais (Kockott 12e, de pénalité 35e, Palis 40e, Urdapilleta 41e, Sivivatu 45e et 64e, Faasalele 61e, Smith 67e, Mach 70e, Combezou 79e) 7 Transformations (Urdapilleta 14e, 36e, 46e, 65e, 68e, 71e, 80e) 1 Pénalité (Urdapilleta 3e) Carton jaune : Combezou 54e, Dumora 76e

La Rochelle : 3 Essais (Amosa 50e, Aguillon 57e, Alofa Alofa 77e) 1 Transformation (Holmes 58e) 1 Pénalité (Holmes 22e)

Carton jaune : Alofa Alofa 27e, Murimurivalu 38e

Castres : 15. Palis (21- Dumora 40e); 14. Sivivatu (22- Wulf 66e); 13. Combezou ; 12. Lamerat ; 11. Smith; 10. Urdapilleta ; 9. Kockott (20- Seron 65e) ; 7. Faasalele ; 8. Tulou (19- Babillot 62e); 6. Bias ; 5. Capo Ortega (18- Samson 17e puis 5-Capo Ortega 23e puis 18-Samson 46e) ; 4. Gray ; 3. Wihongi (23- Sione 62e) ; 2. Rallier(16- Mach 68e) ; 1. Lazar (17- Taumoepeau 62e)

La Rochelle: 15. Murimurivalu (22- Alipate Ratini 49e); 14. Lacroix (10 – Fortassin 75e) ; 13. Holmes  ; 12. Aguillon (19- Meron 66e) ; 11. Alofa Alofa ; 10. Fortassin (21-Dubois 49e) ; 9. Januarie (20-Audy 62e) ; 7. Amosa (12- Aguillon 72e); 8. Gourdon ; 6. Kieft ; 5. Cedaro ; 4. Tanguy (18- Lagrange 36e); 3. Atonio (23- Kaulashvili 27e) ; 2. Forbes (16- Geledan 43e) ; 1. Corbel (17- Synaeghel 43e)

Les buteurs : Urdapilleta 1/1 P, 7/10 T Holmes 1/1 P, 1/3 T

Par Kevin Saccani

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?