Magalie Bardou : « Une superbe promotion »

  • Magalie Bardou : « Une superbe promotion »
    Magalie Bardou : « Une superbe promotion »
Publié le , mis à jour

La présidente de la commission féminine revient sur la journée spéciale finale féminine de Frontignan où plus de 1500 personnes ont assisté à cet événement. Un joli succès populaire selon les organisateurs

1 - Que retirez-vous de cette journée « spéciale» finale féminine de Frontignan.

 

Frontignan, c’est une belle promotion pour le rugby à XIII féminin. D’ailleurs, je remercie la municipalité et son club de rugby à XV qui nous ont accueillies dans les meilleures conditions et contribué à la réussite de cette journée. Plus de 1500 personnes sont venues assister à cette première édition des finales féminines. Quatre titres étaient en jeu, nous avons eu le plaisir d’assister à quatre belles finales. En élite 2, la finale entre Carcassonne et le XIII provençal a été déséquilibrée, mais le match était de qualité. En revanche, la finale minime –cadette entre Ayguevives et Marseille a été de toute beauté. Les Marseillaises ont fait la différence en toute fin de match. La finale de Division Nationale entre Marseille et Clairac a vu la victoire des Marseillaises aux tirs aux buts. Nous avons eu une bonne dose d’émotion. Enfin, nous avons vu une grande finale élite Biganos et le Toulouse –Ovalie. Encore une fois, les Girondines ont fait preuve d’expérience pour remporter cette finale. Plus que le côté sportif, nous avons apprécié l’état d’esprit de toutes les équipes. Il n’y a eu aucun débordement. Avant les finales, il est à préciser que nous avions organisé un tournoi où étaient conviées les équipes non qualifiées pour les finales. Beaucoup de clubs ont fait le déplacement et bien contribué à cette fête du rugby féminin.

 

 

2-Que dire du niveau de jeu proposé ?

 

Tout le monde s’accorde à dire que la discipline avance à grands pas. Sur le plan technique, on note une progression de la majorité des pratiquantes. Sincèrement, c’est encourageant.

 

 

3 -En élite, le titre est revenu une nouvelle fois à Facture-Biganos. Logique ?

 

Il est vrai que Facture –Biganos vient de décrocher son quatrième titre consécutif. C’est un club bien organisé, en place qui possède d’excellentes joueuses. En finale, les Girondines ont tout de même été bien accrochées par Toulouse. En fin de rencontre, il faut souligner que le score n’était que de 18 à 12, les Girondines inscrivent l’essai libérateur dans les arrêts de jeu. Facture-Biganos est une excellente équipe, mais il y a des équipes qui pour les saisons à venir ont des arguments. Je pense notamment à Toulouse qui est un beau finaliste.

 

 

4-L’équipe de France part en stage à Saint-Girons pour préparer la prochaine Coupe du monde. Qu’ambitionne-t-elle ?

 

C’est officiel, l’équipe de France ira en Australie et Nouvelle-Zélande disputer la Coupe du Monde en 2017. Pour cette édition, la fédération internationale va faire disputer les matchs des féminines en lever de rideau des hommes. Pour la discipline féminine, c’est une belle reconnaissance. En 2013, l’équipe de France a eu le mérité d’y participer. En 2017, il y a un petit peu plus d’ambitions. L’an dernier, nous avons réussi à faire match nul face à l’Angleterre (22 -22 à Tonneins). Ce résultat est une véritable source de motivation tant  pour l’encadrement que pour les filles.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?