CDM U20: Les Bleuets chutent face à l'Argentine

  • CDM U20: Les Bleuets chutent face à l'Argentine
    CDM U20: Les Bleuets chutent face à l'Argentine
Publié le , mis à jour

Alors qu'ils avaient le match en main en première période, les bleuets se sont laissés avoir par les Argentins. En se compliquant la tâche, l'équipe de France passe à côté de sa première victoire dans cette coupe du monde. 

Résumé du match

 

Les Bleuets, dans la chaleur de l’AJ Bell Stadium ont raté leur entrée dans ce mondial. Les Français ont souffert d’un manque de réalisme et les Pumitas ont fait la différence en fin de match en inscrivant deux essais qui ont assassiné les hommes de Mathieu Liévremont. Pourtant, les Français ont pu s’appuyer sur des fondamentaux solides toute la rencontre, mais ce sont laisser endormir par des Argentins plus malins et plus calculateurs. Nicolas Fernandez Lobbe a été très bon dans son coaching. Les remplacants sud-américains ont fait la différence dans ce match. On pensait assister à une première réussie. Et comme lors des matchs amicaux c’est le numéro 9 du Castres Olympique qui allume la première mèche grâce à un super coup d’oeil. A la suite d’une mêlée aux 22 mètres outrageusement dominé par le paquet d’avants francais, le demi de mêlée voit l’espace derrière la défense et tape un petit coup de pied rasant pour lui même et s’en va aplatir dans l’en but. Les Argentins eux prennent les points au pied au fur et mesure de la rencontre. Beaucoup de coup de pied d’occupations de part et d’autre lors de ce match. La conquête francaise est dominante. A 8-6 les Bleus sont confiants et prennent la pénaltouche. Il y a de la puissance, de l’intention de jeu chez les Français. Mais un manque de précision et surtout de l’impatience, qui se revelera fatale au final. Sur deux lancers aux cinq mètres argentins, les Bleuets manquent l’essai par deux fois. Un en avant à 1 centimètre de la ligne, puis un ballon arraché dans l’en-but. 8-6 à la mi temps. Au retour des vestiaires, les Bleuets continuent d’être bon en touche et échappent deux fois à la correctionnelle grâce à ça. Et à la 50e, la mêlée francaise est toujours aussi séduisante et cette domination est récompensée par un essai de pénalité (50e). Les Pumitas sont plus séduisants et toujours aussi pragmatiques et au fil du match reviennent dans le match grâce à la botte de son buteur Miotti,. Au contraire de Francais, fébriles et la sanction tombe à la 71e minute, ou sur une grosse séquence argentine, Bazan Velez aplatit dans l’en but et permet aux Pumitas de passer devant au meilleur des moments. La double lame arrive derrière, et c’est Stavile sur une percée, qui vient doucher les espoirs français. La suite du mondial s’annonce compliqué pour l’équipe de France.

 

Tournant du match

A la 70e minute, où le demi de mêlée remplacant Bazan Velez à la suite d’une énorme avancée argentine et d’une domination sans partage dans les duels, vient concrétiser la domination argentine et passer devant au meilleur des moments.

 

 

Essai du match

Le 1er essai du match, qui est l’oeuvre de Antoine Dupont. Suite à une mêlée dominée par le pack des Bleus. Le demi de mêlée Castrais voit l’intervalle à hauteur des vingt deux mètres adverses, il tape un coup de pied pour lui même derrière la défense pumitas, il fait la différence avec sa vitesse, récupère la balle et s’en va aplatir dans l’en but. La France débute bien son mondial.

 

Joueur du match : Les remplacants argentins

Le coaching gagnant de Nicolas Fernandez Lobbe. Balan Velez, Stavile et Elias sont rentrés et ont fait la différence pour les Pumitas. Le dernier, grâce à sa botte, a permis aux Argentins de rester au score. Les deux premiers eux, ont apporté du rythme et alors que les Francais etaient fatigués, ont marqué les deux essais décisifs pour les hommes de Nicolas Fernandez Lobbe.

 

 

A Salford (Mardi 16h15) — Argentine bat France 24-15 (6-8). Arbitre: M. Cooper (Australie).

 

Argentine: 2E Bazan Velez (71e), Stavile Bravin (74e); 1T Elias (71e); 4P Miotti (2e, 16e), Elias (62e, 64e)

France: 2E Dupont (10e), de pénalité (52e); 1T (52e), 1P (25e) Belleau.

 

France: Buros (Pau; Klemenczak, Dax 5e-25e); Laveau (Bayonne), Roudil (La Rochelle), Septar (Brive; Klemenczak, Dax 68e), Ngandebe (Massy); (o) Belleau (Toulon; Séguy, Perpignan 75e), (m) Dupont (Castres; Couilloud, Lyon 75e); Cancoriet (Clermont; Roumat, Biarritz 36e),Jelonch (Castres), Voisin (Racing); Tanguy (La Rochelle; Hannoyer, Castres 50e), Verhaeghe (Toulouse); Simutoga (Clermont; Setiano, Toulon 48e), Fourcade (Grenoble; Mauvaka, Toulouse 48e), Castets (cap.) (Montpellier; Walcker, Perpignan 63e).

Argentine: Delguy; Malanos, Mallia (Osadczuk 63e), Castiglione, Dominguez; (o) Miotti (Elias 55e), (m) Baronio (Bazan Velez 51e); Boronat, Romanini, Paolucci (cap.) (Stavile Bravin 50e); Calas, Kremer (Molina 53e); Medrano (Ricco 77e), Baldunciel (Pretz 50e), Enriquez (Pulella 45e).

 

Les meilleurs:

Pour l’Argentine, Miotti, Elias, Bazan Velez, Stavile Bravin; pour la France, Tanguy, Verhaeghe, Dupont.

 

Les buteurs: Miotti: 2P/4; Elias: 1T/2, 2P/2. Belleau: 1T/2, 1P/1.

 

 

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?