Le World Rugby va-t-il céder ?

  • Le World Rugby va-t-il céder ?
    Le World Rugby va-t-il céder ?
Publié le , mis à jour

Mourad Boudjellal réclame 1,835 million d’euros d’indemnités à World Rugby à propos de l’utilisation de ses joueurs. Une démarche où il ne pourrait plus être seul et que la fédération internationale prend de plus en plus au sérieux.

Sur ce dossier-là, Mourad Boudjellal est patient. Sûr de son fait mais persévérant. En juillet 2015, il a assigné devant le tribunal de commerce de Marseille, World Rugby (la Fédération internationale), en lui réclamant 1,835 million d’euros en contestant les articles 9 et 16 des règlements internationaux. Au départ à Dublin, au siège de l’ex-IRB, on a pris l’affaire avec le sourire. Plus maintenant. Après quatre audiences essentiellement techniques, la Fédération internationale a pris conscience du séisme que pourrait être une victoire du président toulonnais. World Rugby s’est adjoint les services du cabinet Clifford à Londres, qui vient de défendre Michel Platini dans l’affaire de corruption à la Fifa, et a demandé et obtenu de l’instance judiciaire un délai supplémentaire pour préparer sa défense. La Fédération souhaiterait un rapatriement de la procédure dans une juridiction plus favorable, c’est-à-dire dans un pays britannique. Mourad Boudjellal, qui a choisi dans cette affaire l’avocat Christian Chevalier, semble sûr de son fait et entend aller jusqu’au bout : c’est-à-dire jusqu’à une refonte des calendriers et règles de libération des internationaux par les clubs professionnels.

« Parvenir à un accord »

En coulisses, les deux parties discutent pour tenter d’arriver à un accord sans passer par une décision judiciaire. Pour le moment tout le monde campe sur ses positions mais d’ici à l’automne on devrait en savoir beaucoup plus. « L’idée n’est pas d’aller jusqu’au bout et de faire exploser le système, car tout le monde serait perdant. On souhaite plutôt parvenir à un accord comme il y en a eu en football entre l’UEFA et les clubs pros, avec une revalorisation des montants alloués à la Champions League et l’Europe League mais aussi une concertation au niveau du calendrier », témoignait ce vendredi Maître Christian Chevalier. Reste que, jusqu’à alors, un peu seul dans l’opposition, le président Mourad Boudjellal pourrait être rejoint par ses homologues du Racing, Jacky Lorenzetti, de Bordeaux, Laurent Marti qui, eux aussi, paient un lourd tribut en ce printemps aux antiques tournées dans l’hémisphère Sud et se voient priver de joueurs cadres juste avant les phases finales.

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?