Imhoff, l'électron libre

  • Imhoff, l'électron libre
    Imhoff, l'électron libre
Publié le , mis à jour

Argentin de France 6/6 - Le XV de France s’envole pour sa tournée en Argentine jeudi 9 juin. L’occasion pour nous de mettre à l’honneur ces Argentins qui ont marqué le rugby français. De part leur jeu mais aussi leur talent d’entraîneur. Aujourd’hui, c’est l’ailier du Racing 92, Juan Imhoff.

Juan José Imhoff de son vrai nom n'est pas né comme les derniers argentins présentés à Buenos Aires, mais à Rosario. Mais cela ne change pas grand chose quant à son talent. Cet ailier de 28 ans, « pue le rugby » comme dirait Eric Blanc. L'ancien joueur et entraîneur du Racing de 56 ans, s'est confié pour nous sur ce jeune argentin : « C’est un joueur extrêmement créatif, qui a une capacité de finisseur incroyable. Il a cette capacité à créer le danger que certains ne possèdent pas. »

Imhoff, est un jeune joueur qui n'a connu que le Racing comme club français. Il y est depuis 2011 mais c'est véritablement durant cette saison, qu'il a explosé. Et c’est dans la continuité de la très bonne coupe du monde en Angleterre qu'il a fait : « Il a bien progresser depuis ces quatre dernières années et cette saison n'est que la confirmation de la dernière coupe du monde. Aujourd'hui c'est un joueur confirmé et affirmé » insiste Eric Blanc.

Pourtant quand il est arrivé au Racing, en octobre 2011, c'était en tant que joker médical suite aux blessures de Benjamin Fall et Mirco Bergamasco. Aujourd'hui sa place dans le groupe ciel et blanc n'est plus sujet à discussion. Sa place en sélection argentine n'est aussi plus vraiment compromise. Sa première cape était contre le Chili en 2009. La coupe du monde en Angleterre a confirmé son talent et sa détermination. Car avant tout Juan Imhoff est un joueur qui connaît très bien le rugby international, qui s'y intéresse vraiment. Il joue également deux coupes du monde (2011, 2015).

 

Homme à l'écoute

 

Eric Blanc en est même arrivé à dire que ce jeune puma « fleurtait avec les anges ». Parce qu'en plus de sa capacité à maîtriser parfaitement le ballon ovale, Juan Imhoff a aussi le talent d'être très à l'écoute. Il est très attentif aux conseils de son père notamment, qui connaît aussi très bien le rugby. Et même si il ne le connaît pas bien personnellement, Eric Blanc a pu observer le personnage à de nombreuses reprises : « C'est un garçon très respectueux avec la tête sur les épaules qui est aussi très cultivé ». Ces éloges sur lui sortent naturellement de la bouche de l'ancien entraîneur du Racing. Et pour cause, quand on lui demande ce qu'il pourrait souhaiter de mieux à Juan Imhoff, sa réponse est sans appel : « Il mérite de décrocher des titres avec le Racing et avec l'Argentine. Maintenant, je lui souhaite d'être épargné par les blessures, même si ça fait partie du jeu. Il semblerait que la coupe du monde au Japon en 2019 soit certainement sa dernière, alors je ne lui souhaite que de la réussite. Son travail acharné paiera. »

 

 

Par Jessica Fiscal

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?