• Ali Williams sort de sa retraite
    Ali Williams sort de sa retraite
Publié le / Modifié le
Transferts

Ali Williams sort de sa retraite

Actuellement conseiller du président du Racing 92, Jacky Lorenzetti, le Néo-Zélandais Ali Williams (35 ans), devrait rechausser les crampons la saison prochaine et sortir de sa retraite sportive...

Selon nos informations, le Racing 92 à la recherche de deuxième ligne l’a convaincu de rechausser les crampons et devenir joueur des Ciel et Blanc. À ce poste, le Fidjien Leone Nakarawa (28 ans, 1,98 m, 109 kg, 35 sélections) et le Sud-Africain Gerbrandt Grobler (24 ans, 2 m, 120 kg) ont été recrutés. Problème, ce dernier termine une suspension de deux ans pour contrôle antidopage positif aux stéroïdes anabolisants. Il pourra rejouer au rugby à partir du mois de novembre.

 

Champion du monde avec Carter

Pour le suppléer d’ici là, le duo Travers-Labit a alors cherché à convaincre Ali Williams. Réticent dans un premier temps, celui qui avait décroché un Brennus et deux Coupes d’Europe avec Toulon, mais aussi été sacré champion du monde en 2011, a finalement accepté, il y a quelques jours. Il sera présent à la reprise de l’entraînement du Racing et pendant au moins trois mois, n’aura plus que le statut de joueur au club. Il va aussi permettre à François Van der Merwe de prendre son temps au niveau de sa convalescence et de soigner convenablement son hépatite qui le prive de phases finales du Top14 actuellement et oblige Bernard Le Roux a joué les pompiers à ce poste. Williams va donc parapher un avenant à son actuel contrat, pour une saison et redevenir l’équipier de Daniel Carter.

Pour Laurent Travers, celui qui avait déjà effectué une pige en D2 anglaise (2010) à Nottingham juste avant de venir à Toulon, sera un apport indéniable dans le secteur de la touche.Williams qui pour retrouver la forme va s’atteindre à une préparation individuelle physique et qui espère connaître avec ce come-back, un destin à la William Servat. En 2012, alors entraîneur des avants, il était sorti de sa retraite de joueur pour y décrocher avec le Stade toulousain, un bouclier de Brennus. Par Pierre-Laurent Gou et Marc Duzan

Réagir