Quand les Pumas chassaient le coq

  • Quand les Pumas chassaient le coq
    Quand les Pumas chassaient le coq
Publié le , mis à jour

Samedi à 23h10, le XV de France affronte les Argentins à Tucuman. Ces deux équipes se sont rencontrées 48 fois dans l'histoire dont 3 en Coupe du monde. L’occasion pour nous de revenir sur les trois dernières défaites marquantes des Bleus face aux Pumas.

Ces deux équipes commencent à avoir l’habitude de se rencontrer. Sur les 48 confrontations, 34 ont été remportés par la France et il n’y a eu qu’un seul match nul. Cependant ces derniers temps, la tendance s’est inversée et l’Argentine a su nous prouver qu’elle avait les armes pour rivaliser avec l’équipe de France. Nous sommes donc revenus, sur les trois plus importantes défaites que la France est connue face à l’Argentine.

France – Argentine (12-17), le 7 septembre 2007 à Paris : la plus symbolique

Ce devait être une belle fête. La France accueillait SA coupe du monde. En 2007, les Bleus ouvrent la compétition contre l’Argentine et vont perdre un match de poule pour la première fois de leur histoire. Face à des Pumas très solides en défenses qui prendront le score d’entrée, les joueurs de Bernard Laporte ne trouveront jamais la solution. Le seul essai de la partie sera inscrit par Ignacio Corleto. Après une interception sur une passe de Rémy Martin (qui lui coûtera son futur en équipe de France) et deux passes, l’arrière argentin est tout heureux de recevoir le ballon et s’en va battre Imanol Harinordoquy et Christophe Dominici à la course. La défaite fait mal aux Français qui s’obligent à jouer les All Blacks en quart de finale… à Cardiff. Malgré la victoire face à la Nouvelle-Zélande, le XV de France chute en demi et retrouve… les Pumas pour la petite finale. Là encore, le dénouement est le même. Mais cette fois, la physionomie est différente. Les Bleus ne se sont pas remis de leur défaite face au XV de la Rose alors que les sud-Américains, eux, sont euphoriques. Résultat, une victoire fleuve (10-34) et une troisième place juste devant l’hôte de la compétition.

 

Argentine – France (41-13), le 26 juin 2010 à Buenos Aires : la plus humiliante

Cet été 2010 ressemble à une tournée des claques pour le XV de France. Giflés deux semaines plus tôt par l'Afrique du Sud (47-12), les Bleus de Marc Liévremont concèdent en Argentine la plus lourde défaite de leur histoire face aux Pumas. Avec pourtant dans leurs rangs des joueurs comme Szarzewski, Mas, Papé, Nallet, Dusautoir, Bonnaire, Picamoles, Parra ou encore Clerc, les Bleus subissent les perpétuels assauts des Argentins et explosent à quatre reprises face à la vitesse d’exécution argentine. Felipe Contepomi réalise ce jour-là un festival avec 31 points inscrits et deux essais exceptionnels. Fernandez Lobbe et Carballo se chargeant de corser encore plus l'addition. La timide réaction française ponctuée d'un essai de Julien Malzieu sera le symbole de ce match où l'envie était argentine. Alors que le Clermontois vient d'aplatir, sur le renvoi, les Argentins ré-enclenchent la machine et inscrivent un troisième essai. Dépassés et fébriles, les Bleus ne reviendront plus.

France - Argentine (13-18), le 22 novembre 2014 à Paris : la plus récente

C’est la dernière fois que les deux équipes se sont rencontrées. C’était au Stade de France. Ce match a complètement mis en échec l’équipe de France. Mené 3-0 dès la première minute de jeu grâce une pénalité de Sanchez, les Bleus sont rapidement pris de vitesse. A l’image notamment de la tentative d’essai de Juan Imhoff quatre minutes plus tard. Heureusement, pour les hommes de Philippe Saint-Andre, son genou est clairement en touche avant même qu’il aplatisse. Les Bleus ont passés la soirée à faire face à des Pumas agressifs, qui gagnaient tous leurs duels. En première mi-temps, la défense française est mise en mal ainsi que le jeu au pied. Camille Lopez passera une pénalité sur deux et Scott Spedding et Rory Kockott louperont une pénalité chacun . Ce qui n’est pas le cas des Argentins, qui passeront trois drops dont un d’Hernandez. Score à la mi-temps : 15 à 3 en faveur des sud-américains. En deuxième période, le tricolores montreront un tout autre visage avec l’essai de Fofana transformé par Camille Lopez. Kockott passera la dernière pénalité du match et les Bleus reviendront à 18 à13. Une dernière occasion est offerte aux coéquipiers de Thierry Dusautoir. Scott Spedding en sera à l’initiative. A la 82e il franchi la ligne d’en but mais se fait retourner sur le dos par quatre argentins et n’aplatira donc pas le ballon. Score final : 18-13. La tournée d’automne s’achève ainsi par une victoire des Pumas, qui deviennent à partir de ce jour, officiellement notre bête noire.

 

Par J. F, K. S, L. V

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?