Mogg : «Difficile de rivaliser»

  • Mogg : «Difficile de rivaliser»
    Mogg : «Difficile de rivaliser»
Publié le , mis à jour

Il fut l'un des hommes de la demi-finale montpelléraine samedi : auteur de deux essais, l'ailier Jesse Mogg a remis les siens dans la partie grâce à ses inpirations. Insuffisant, toutefois, pour rattraper le retard pris par son équipe en première mi-temps. L'Australien fait le point après cette défaite toute aussi logique que décevante.

Quel sentiment vous a laissé cette défaite ?

Ça a été une longue saison. Et finir de cete manière est forcément décevant... Nous n'avons pas produit notre meilleur rugby pendant cette demi-finale, c'est indéniable, mais il faut tirer des leçons de ce match pour la saison prochaine. Les Toulonnais ont changé leur façon de jouer par rapport à la dernière fois que nous les avons affrontés, il y a quelques mois et ils ont eu raison : ça a marché pour eux. Ils ont très bien joué.

Les Toulonnais vous ont pris à votre propres armes, notamment en vous dominant physiquement. Pensez-vous que l'enchaînement de 18 matchs a pesé ?

Nous étions peut-être fatigués... Je ne suis pas sûr. Mais cette défaite s'explique aussi par le fait que nous ayons perdu de nombreux ballons, fait des fautes à des moments-clés, pas scoré quand nous aurions pu le faire. Tout cela rend les choses difficiles pour rivaliser, surtout que l'entame était toulonnaise.

Vous attendiez-vous à être tant dominés ?

On savait que ça allait être difficile et ça l'a été. A la mi-temps, on s'est dit qu'il fallait récupérer et essayer de mettre enfin en place notre jeu. Notre premier essai nous a remis dans la partie mais encore une fois, nous avons été dominés, avons concédé des pénalités et les avons remis dans le match. Ces deux essais sont arrivés trop tard pour véritablement changer les choses.

Personnellement, vous avez inscrit un doublé comme vous l'aviez fait en finale de Challenge européen. Est-ce une satisfaction malgré tout ?

C'est toujours bien de marquer des essais mais au final, ça ne veut pas dire grand chose quand tu perds. Cela aurait eu beaucoup plus de signification pour moi si nous avions gagné, si ça avait servi à quelque chose pour la semaine prochaine. Mais ça n'est pas arrivé.

Emilie Dudon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?