Barcelone muy caliente

  • Barcelone muy caliente
    Barcelone muy caliente
Publié le / Mis à jour le

Ambiance exceptionnelle dans les rues de Barcelone et autour du Camp Nou pour cette finale du Top 14.

Ils sont venus de partout. De Lille, de Narbonne, de Bordeaux, de l'Isère, de la Loire. Tout le rugby français s'était donné rendez-vous en Catalogne. Barcelone capitale exceptionnelle du rugby français pour une journée muy caliente. Soleil de plomb, tapas et chansons dans les rues de la ville. Partout des drapeaux, et pas seulement ceux des finalistes, c'est tous les amoureux du rugby qui ont déambulé toute la journée dans la vieille ville de Barcelone avant de prendre la direction du Camp Nou pour une finale qui marquera l'histoire du rugby francais à jamais.

Personne ne voulait manquer cette fête. Comme ses Toulonnais, partis dans la nuit pour rejoindre la Catalogne et enthousiastes alors qu'ils n'avaient eu leurs places que le vendredi. Dans l'impossibilité de trouver un hotel au dernier moment, ils gardaient le sourire même s'ils avaient prévu de quitter Barcelone au milieu de la nuit pour être présent à Toulon à 14h30, heure prévue pour les festivités en cas de succès.

A partir de 18h30, tout le monde convergeait vers le Camp Nou, cathédrale mythique du sport catalan. Une foule incroyable autour d'un stade gigantesque avec ses tribunes à la verticale pour une sensation de vertige exceptionnelle en tribune. Pas besoin de spectacle d'avant match hors norme ou de pyrotechnique à décoller la rétine. Le cadre était en lui même un spectacle. Il ne fallait pas attendre plus de dix minutes de jeu pour voir une ola envahir les tribunes, avec un bruit dantesque et une sensation de vertige garantie.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir