Machenaud : "Giteau joue bien le coup »

  • Machenaud : "Giteau joue bien le coup »
    Machenaud : "Giteau joue bien le coup »
Publié le / Mis à jour le

Expulsé à la 17e minute, Maxime Machenaud a pensé faire perdre son équipe. Il revient sur cette action et sur la victoire de ses coéquipiers.

Avez-vous compris la décision de l'arbitre sur votre expulsion ?

Je comprends le carton. L'arbitre applique la règle. J'ai pas très bien vu les images mais j'ai le sentiment que je l'accompagne à chaque instant. Après la tête touche le sol en premier mais l'intention n'était pas de faire mal. Ça va tellement vite, c'est un dixième de seconde et on ne s'en rend pas bien compte de l'ampleur. On a envie de bien faire forcément. Je voulais essayer de le renvoyer dans son camp et je pense que Giteau joue bien le coup en se faisant tomber sur la tête. L'image est plus spectaculaire que dangereuse. L'arbitre m'a expliqué après le match qu'il avait appliqué la règle. Malheureusement, ça aurait pu fausser le match. Au contraire, ça a tourné en notre faveur. C'est une belle histoire et une belle fin pour ce groupe qui est extraodinaire.

La victoire de votre équipe a-t-elle atténuée votre frustration personnelle ?

La frustration est passée. C'est une bêtise. Les joueurs se sont resserrés sur le terrain pour aller chercher cette victoire inespérée qui valide le travail d'une saison très longue et mouvementée. Je pense que l'on mérite ce titre ce soir.

Premier Bouclier de Brennus pour vous, à quoi pensez-vous ce soir ?

Ce soir je pense à tous les efforts que je fais au quotidien. Pourquoi je m'entraîne tous les jours ? C'est pour vivre des moments comme celui-ci. Je l'ai dit à ma femme : je pense que tous les sacrifices que je fais au quotidien n'ont pas de prix ce soir. Cette une saison qui restera gravée à vie.

Vous aviez dû quitter le terrain en finale de Coupe d'Europe sur K.O, vous devez vous penser maudit...

Forcément, les finales ce sont les matchs les plus beaux à jouer. Tous les joueurs en rêvent et je n'en joue que vingt minutes à chaque fois même si ce n'est pas pour les mêmes raisons. Le KO on ne peut rien y faire, là je peux m'en vouloir un peu plus mais si tout est allé très vite alors que je voulais bien faire. On apprend aussi de ça même si c'est oublié et j'ai envie de profiter de cette victoire.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir