La fédération change de tête

  • La fédération change de tête
    La fédération change de tête
Publié le , mis à jour

Carlos Zalduendo doit laisser sa place à l’équipe de Marc Palanques, élu nouveau président de la fédération samedi à Toulouse, suite à l’Assemblée générale élective.

L’attente a été interminable. Trois longues heures à ne plus compter ses pas devant la petite salle Gachassin du Creps de Toulouse où se déroulait le dépouillement du vote. Devant la salle, le président en poste Carlos Zalduendo et son principal opposant, Marc Palanques, s’évitaient joyeusement, encerclés par leurs fidèles lieutenants. Le verdict finissait par tomber vers 14 heures. Le Carcassonnais Marc Palanques et son équipe l’emportaient largement. Ils ravissaient tous les postes au comité directeur. Une victoire totale pour le dirigeant audois très ému pour sa première intervention en tant que nouveau président de la Fédération : « Merci. Je suis très touché par autant de confiance. Vous avez eu la bonne idée de me faire arriver en tête, ce qui légitime ma position. » En effet, le résultat des urnes a été un plébiscite puisque la liste « XIII Unis » qu’il portait a été élue dans son intégralité. Mieux, Marc Palanques a été élu avec 218 voix sur 333 possibles. De son côté, le président sortant, en quête d’un deuxième mandat, n’obtenait que 112 votes.

Une famille déchirée

Marc Palanques, ancien capitaine du XIII de France, prend donc les rênes de la Fédération pour les quatre prochaines années après une campagne intense de trois mois où les deux camps se sont affrontés sans ménagement. Sa première mission sera donc de rassembler une famille forcément déchirée après une telle bataille. Le camp des perdants avait d’ailleurs déserté les lieux avant même les premiers mots du nouveau président. Après une telle attente, Carlos Zalduendo, « droit dans ses bottes » sur son bilan et sa campagne, filait en douce avant d’assister à la rencontre du TO XIII face à York. De son côté, Marc Palanques ne s’éternisait pas non plus, prenant la route de Perpignan pour fêter sa victoire avec Bernard Guasch, le président des Dragons catalans qui célébraient en grande pompe leurs dix ans de présence en Super League en recevant Wigan.

Zalduendo : « C’est dommage car notre bilan est positif »

« Je suis déçu pour l’équipe qui a fait un très bon travail. C’est une équipe compétente, disponible, réactive. Elle a un bilan très positif et je regrette que les gens ne l’aient pas perçu. C’est dommage que l’on soit venu nous chercher pour lancer la machine, mettre en place les choses mais qu’on ne nous laisse pas continuer aujourd’hui, seulement pour l’intérêt de quelques personnes. Je regrette le ton de la campagne qui n’a rien à voir avec les valeurs du rugby, qui a été marquée par du dénigrement systématique avec des attaques personnelles. Nous, nous avons travaillé dans l’intérêt général, c’est ça une Fédération. De son côté, l’équipe qui vient d’être mise en place a été adoubée par Bernard Guasch dans le seul intérêt des Dragons catalans et de certains clubs. Maintenant, je vais donner un coup de main à l’association du TO, c’est-à-dire le centre de formation et les jeunes. Après, je continuerai à aller voir des matchs mais je vais penser un peu à moi, c’est tout. Ce n’est pas de l’amertume, ce n’est pas de la déception mais c’était beaucoup de sacrifice. Il faut donc savoir tourner la page. Nous nous sommes investis à fond, nous avons des bons résultats mais si les gens ne l’apprécient pas, il faut comprendre qu’il faut laisser la place à d’autres. »

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?