Les réactions des sélectionné(e)s pour Rio

  • Les réactions des sélectionné(e)s pour Rio
    Les réactions des sélectionné(e)s pour Rio
Publié le / Mis à jour le

Ce mercredi, les sélectionneurs des équipes féminines et masculines de rugby à VII, Frédéric Pomarel et David Courteix ont dévoilé leur groupe pour les jeux Olympiques de Rio. Aussitôt annoncées, les sélectionné(e)s ont réagi via les réseaux sociaux et par le biais de la fédération.

Que ce soit chez les féminines ou les hommes, les joueurs ont montré beaucoup de satisfaction à l'annoncedes groupes pour Rio. Toutefois, ils ont su garder une certaine pudeur vis à vis de leurs coéquipièr(e)s qui resteront sur le sol français.

Fanny HORTA (Capitaine France 7 féminines) : « Elle était attendue bien évidement, c'est un moment très particulier, et ce n'était facile pour personne. Maintenant, il faut regarder devant, digérer au plus vite ces émotions et poursuivre notre travail, ne pas s'éloigner de notre objectif pour toutes celles qui vont rester. C'est maintenant qu'il faut qu'on pense au groupe plus qu'au reste. Ces moments-là nous force à nous connaître d'avantage et ne peuvent que nous faire grandir !»

Pauline BISCARAT : « L'attente fut longue alors c'est un réel soulagement d'entendre son nom dans la liste des 12 mais il reste du boulot ici avec notamment 3 jours de matchs contre nos amies anglaises alors je reste focus sur le terrain et je commencerai à réaliser une fois qu'on aura décollé pour La Martinique avec le groupe au complet. Il y a aussi forcément beaucoup d'empathie pour les copines qui ne partent pas, il faut respecter leur frustration, on aura le temps de savourer plus tard. »

Elodie GUIGLION : « Ce que nous attendions toutes et tous est arrivé ! C'est un moment très spécial avec un sentiment très étrange … Je suis forcement heureuse de savoir que je vais avoir la chance de représenter mon pays et participer à ce merveilleux événement que sont les Jeux Olympiques mais la réjouissance n'est pas grande quand une telle déception est annoncée à nos copines. Nous avons encore une belle semaine de travail toutes ensembles et nous nous projetterons certainement plus facilement au départ pour la Martinique ! »

Marjorie MAYANS : « Les sentiments après l'annonce de liste furent très partagés. D'un coté la joie de faire partie du groupe qui ira à Rio, et de l'autre la tristesse d'entendre le nom des copines qui n'iront pas. Ce genre de chose engendre toujours un moment particulier, mais ceci s'estompe vite. Nous sommes maintenant toutes fixées vers l'objectif, et travaillons ensemble pour emmener l'équipe le plus loin possible. Nous rencontrons pendant trois jours la Grande-Bretagne et tout le monde reste mobilisé, nous ne sommes pas à l'abri d'éventuelles blessures.»

 

Terry BOUHRAOUA (Capitaine France 7) : « Une annonce de groupe n'est jamais quelque chose de simple à vivre puisqu'il y a malheureusement toujours des déçus dans les choix. La dure réalité du sport de haut niveau éclate à la face de tous. Cependant, l'annonce lance officiellement la dernière ligne droite alors maintenant, plus que jamais, il faudra tous faire preuve de solidarité, détermination, précision dans le travail afin d'être â la hauteur du privilège d'être dans ce groupe et de représenter la France pour les Jeux olympiques, les premiers de l'histoire du rugby à 7 . »

Stephen PAREZ-EDO : « Au moment de l'annonce du groupe, je n'entendais que mon cœur battre. La pression ! Tous les scénarios possibles et inimaginables sont apparus dans ma tête. Puis l'annonce s'est faite. J'ai tout de suite cherché mon nom dans le groupe. La liste défilait sous mes yeux puis une fois la fin de celle-ci mon premier sentiment fut un grand "Ouf" de soulagement enchaîné d'un sentiment de joie, de bonheur et d'un sentiment de tristesse pour mes potes qui n'ont pas été retenus. »

Sacha VALLEAU : « C’est un sentiment incroyable, cette année a été tellement enrichissante et passionnante pour moi … J'ai appris tous les jours. Je suis passé par toutes les émotions avec des moments difficiles mais aussi incroyables. Au fond de moi, j’ai toujours cru dans mes chances pour Rio mais ce n’est jamais gagné. Je pense que je n'étais pas parmi les évidences mais j'ai travaillé pour espérer voir mon nom dans la liste. Je suis très heureux de pouvoir vivre ça, deux ans après les Jeux Olympique de la Jeunesse ... J'ai aussi une grosse pensée pour les copains qui ont eux aussi bossé très dur cette année et qui ne seront pas du voyage. On donnera tout pour eux aussi ! »

Manoël DALL IGNA : « Ce fut dans un premier temps une véritable extase intérieure, un accomplissement car c'est l'aboutissement de plusieurs années de travail, de sacrifices... Mais cela fut tempéré rapidement par la compassion, l'empathie, la tristesse, la déception pour ceux pour qui l'aventure s'arrête là. Ce sont les règles que nous connaissions tous mais cela n'empêche... Et tempéré aussi par l'ampleur de la mission qui nous attend : ramener une médaille à la France... Ambitieux, exaltant, immense »

 Sur Twitter, le néo-toulousain et réserviste, Sofiane Guitoune a publié :"Je ne remercierais jamais assez le ciel pour tout ce qui m'arrive fiers de faire partie de ce groupe #RoadToRio"

 

Source FFR

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir