Bayonne Féminines : jouer les premiers rôles

  • Bayonne Féminines : jouer les premiers rôles
    Bayonne Féminines : jouer les premiers rôles
Publié le / Mis à jour le

Malgré un quasi sans faute en phase de poule, les filles de l’ASB se sont fait éliminer au premier tour des phases finales.

Seulement trois revers dans la saison. Mais un survenu bien trop tôt. Deuxièmes de leur poule de la cinquième à l’avant-dernière journée, les joueuses de l’AS Bayonne profitaient du dernier match de la phase de poule et un choc face au leader pour prendre la pole position. Puis venait alors le temps des quarts de finale face au Lou, quatrième de sa poule, qui demeurait un adversaire à la portée des Bayonnaises. Sauf que rien ne se passait comme prévu et les protégées de Jean-Michel Gonzalez perdaient de deux petits points, laissant s’envoler tout espoir d’accession.

Le président de l’ASB Gilles Peynoche se souvient : « On est tombé sur une équipe de Lyon très pragmatique qui a su à la fois apprivoiser le vent et profiter de notre manque de réalisme en première mi-temps. » Céline Ferer, joueuse à l’ASB, estimait de son côté : « C’est plus un accident car ce match, on aurait dû le gagner même si nos adversaires n’ont pas démérité. » Il y a encore beaucoup de déception sur les bords de l’Adour.

Une belle bande de copines

Après la désillusion de la saison dernière, il faudra repartir de pied ferme l’année prochaine. Pour Céline Ferer, un premier objectif sera de rester dans le top 3 du championnat avant de voir plus loin et de s’offrir la possibilité de jouer la montée. En comptant une section féminine dès la catégorie cadette, le club compte environ 90 féminines licenciées qui défendent les couleurs du club dès l’âge de 15 ans. « Le mélange entre les joueuses qui connaissent ce niveau-là, nos internationales, et les jeunes qui arrivent des moins de 18 ans fera notre force pour la saison qui arrive », note le président. « On s’occupe bien des petites nouvelles qui arrivent », rigole Céline qui remarque « que celles-ci ont un niveau plus que correct, ce que l’on ne voyait pas forcément avant », et ajoute « nous sommes prêtes à tout donner sur le terrain dans un groupe qui est uni, avec l’envie de se faire plaisir aussi ». De quoi entrevoir la perspective d’une belle saison à venir pour les Bayonnaises.

Par Pablo Ordas

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir