• Gujan Mestras : Du baume au cœur
    Gujan Mestras : Du baume au cœur
Publié le / Modifié le
Fédérale 3

Gujan Mestras : Du baume au cœur

Douze ans après, la Fédérale 3B a offert à l’UAGM un titre national qui doit redonner un élan au club.

Un (gros) lot de consolation pour l’UA Gujan-Mestras dont l’équipe première échoue depuis quatre ans dans son projet d’accéder à la Fédérale 3 ? C’est ainsi que le titre de champion de France conquis par la formation réserve coachée depuis quatre ans par Xavier Rouanet et Laurent Andréo pourrait être perçu. Mais en vérité, ce trophée récompense d’abord un groupe qui a su écrire son histoire. Cela faisait trois ans que les Gujanais perdaient en demi-finale du championnat territorial. Cette fois, ils ont franchi ce cap après un parcours stratosphérique, invaincus au terme des dix-huit matchs en récoltant… 17 bonus. Mais en finale, à « l’ancienne », l’UAGM s’est inclinée face à Gradignan. Alors Xavier Rouanet a parlé : « Cela fait deux ans que Gujan-Mestras perd en finale territoriale. Ça laisse un goût amer. Du coup, nous avons vécu une nouvelle grosse frustration et j’ai dit aux joueurs que, puisque nous n’avions pas le trophée du comité, nous devions aller chercher le titre national. Cette finale perdue a été un déclic, les garçons étaient revanchards mais personne pensait que la réserve irait aussi loin. » Remobilisé, le collectif a travaillé la défense, son principal point faible, et les mauls. La chance s’en est mêlée lorsque des éléments de la première, les Berthozat, Bélasco, Pitou et Grillet ont pu, très bien accueilli par le groupe, participer à la phase finale.

Un nouveau cycle qui commence

Sensibles aux efforts du club, les joueurs se sont sentis valorisés. Portés par une nouvelle dynamique, leur jeu est monté en puissance. Durant les quatre années précédentes, on n’avait pas vu les Gujanais monter aussi vite en défense et produire autant de plaquages offensifs. Sur le triomphal parcours, Xavier Rouanet se souviendra du quart de finale décisif : « Soustons était invaincu dans sa poule, nous avions un doute mais ce match a été un révélateur sur le plan défensif. Alors nous nous sommes dit que nous allions en finale. »

On connaît la suite. Et la belle fête qui a suivi avec les supporters. Il faut dire que cela faisait douze ans que l’UAGM n’avait pas remporté de titre. En 2016-2017, Rouanet et Andréo n’entraîneront plus la réserve de Gujan-Mestras. Un cycle s’achève un autre commence. Dans cette formidable aventure, des jeunes comme Pérez, Guichard ou Béchade ont franchi un palier. Sur cette performance qui lui a donné du baume au cœur, le club doit maintenant s’appuyer.

Le groupe : Baudy, Larroque, Kéruzoré (cap.), Cassou, De Monlas, Lavie, Légeron, Vélazco, T. Dos Santos, Golias, Grillet, Pérez, Roy, Damiao, Guichard, Laffitte, Béchade, Destouesse, Berthozat, Langlois, B. Dos Santos, Béliard, Molet.

Par Gérard Piffeteau

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir