Rugby champagne

  • Rugby champagne
    Rugby champagne
Publié le , mis à jour

Fédérale 2- Après cinq années de disette en Fédérale 3, le club d’Épernay retrouve l’étage supérieur. Une première étape, pour une équipe et un staff en place depuis plusieurs saisons.

Le temps aura été long pour le président sparnacien. À la tête du club depuis 2011, Jean-Jacques Gros aura atteint son objectif de remonter à la fin de son premier quinquennat « Cela fait cinq ans qu’on galère pour remonter. Cette année, nous avons rempli notre contrat », déclare fièrement le président. Invaincus à domicile et avec seulement trois défaites à l’extérieur, dont deux contre les deux premiers du classement, Pierre Auboeuf et ses hommes ont terminé la phase régulière sur la dernière marche du podium. Une troisième place synonyme de qualification pour les phases finales.

Une cuvée d’exception

Après des victoires en 64e et en 32e face à Marc-en-Barœul et Ris-Orangis, les Sparnaciens tombent une nouvelle fois dans le piège parisien face à Antony (16-19). « On est forcément déçu, on perd ce match de trois points face une formation que l’on connaissait bien. Après leur belle saison, je pense que les joueurs ont, un peu, fait retomber la pression », avoue Jean-Jacques Gros.

En place depuis plusieurs saisons maintenant, l’encadrement restera inchangé pour ce retour en Fédérale 2. Pierre Auboeuf tiendra son rôle de manager de l’équipe une, tandis que Michael Da Paz et Jérémy Delcroix resteront respectivement en charge des avants et des trois-quarts. « Je suis fier de mon staff, ils ont fait du vrai bon travail cette saison. Ils connaissent très bien l’effectif et les joueurs ont confiance en eux », assure l’homme à la tête du club. Côté joueurs, la stabilité est également de vigueur. Avec seulement deux départs pour quatre arrivées, la politique du club reste axée sur la jeunesse. « Déjà cette année, le groupe était jeune. La plupart des joueurs se connaisse depuis longtemps, ça ressemble à une famille. Nous avons réussi à atteindre un bon niveau. Maintenant, l’objectif est de continuer ainsi et d’intégrer de plus en plus de juniors », annonce Jean-Jacques Gros. Un effectif juvénile qui aura pour but d’assurer le maintien le plus rapidement possible et ainsi affirmer Épernay comme « le moteur du rugby champenois. »

Rugby Épernay Champagne

Date de création : 1965

Nombre de licenciés : 350

Plus haut niveau atteint : Fédérale 1

Budget : 600 000 €

En 2015-2016 : Fédérale 3, 3e de la poule 2, éliminé en 8e de finale de championnat de France de Fédérale 3 par Antony

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?