Il était une foi…à Mende

  • Il était une foi…à Mende
    Il était une foi…à Mende
Publié le , mis à jour

Honneur- La représentativité maximale, une exception départementale.

La foi, oui. Celle dont on dit qu’elle soulève les montagnes, de la Margeride ou de l’Aubrac voisins. Il en fallait en effet une sacrée dose pour porter la pratique du ballon ovale sur les fonts baptismaux, voilà quatre décennies de cela, sur les hautes terres du Massif central, dans le sillage des Pierre Plo, Jean-Jacques Delmas et autres Francis Chabbert, l’actuelle tête de liste. Et si les hivers « à l’ancienne » se font un peu plus rares, l’engagement, sur fond de bénévolat intégral, relève encore et toujours du sacerdoce. « Mende, dans l’esprit des Languedociens, c’est le cercle polaire ! » explique non sans humour Bernard Vidal, le vice-président passé par Carmaux, un autre haut lieu riverain de la RN 88.

Optimisme

Pourtant, entre cadre bucolique (les pétanqueurs, notamment ceux licenciés dans la catégorie « vétérans » ne le savent que trop bien !) et identité bien ancrée (dont Hugues Bastide, le fils du célèbre restaurateur de Nasbinals, est, comme Michel Malafosse naguère, l’un des plus célèbres garants) la vallée du Lot, dans sa partie haute, a, comme son homologue située en aval, de nombreux atouts à faire valoir ainsi que l’atteste la parfaite organisation de l’épilogue national consacré aux moins de 26 ans évoluant dans les Séries territoriales. « Nous sommes bien intégrés au tissu socio-économique et bénéficions du soutien des collectivités locales mais il faut quand même tenir compte de la présence du volley-ball et du handball », explique Bernard Vidal.

Parmi les 13 000 habitants, on ne recense qu’un nombre relativement modeste de supporters dans l’âme. « Tout dépend des affiches », poursuit celui qui insiste sur un point, il est vrai, essentiel. Le Rugby Club de Mende Lozère est le seul club structuré de l’école de rugby aux seniors. Certes, la section féminine est en sommeil mais les jalons posés dans un passé récent par les jeunes dans le cadre du challenge Grand Sud ont suscité une fierté bien légitime.

Il en aura été de même cette année avec les aînés copilotés par Loïs Morisson et Pascal Chazalettes. Le dernier nommé a pris du recul, tout comme Marcel Béteille au niveau d’un comité départemental dont le siège a été transféré de Saint-Alban-sur-Limagnole vers l’ancienne capitale du Gévaudan.

Pour le reste, un optimisme de bon aloi règne. Les joueurs ont repris sans plus tarder l’entraînement, avec la ferme intention de se maintenir.

Rugby Club Mende Lozère

Date de création : 1975

Nombre de licenciés : 284 licenciés

Plus haut niveau atteint : Fédérale 2

Budget : 180 000 €

En 2015-2016 : 1er de la phase régulière en poule, finaliste de Promotion Honneur du Languedoc, huitième de finaliste du championnat de France, éliminé par le Mazères-Cassagnes à Carmaux

Par Philippe Alary

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?