[Saga ProD2] Acébès, confessions intimes

  • [Saga ProD2] Acébès, confessions intimes
    [Saga ProD2] Acébès, confessions intimes
Publié le , mis à jour

Le virevoltant et imprévisible trois-quarts polyvalent retrouve le Pro D2, après avoir passé une année délicate en Top 14 avec Pau.

L’homme avait la Section dans la peau : « Franchement, j’ai été très déçu de partir de Pau, car j’ai toujours pensé que je finirais ma carrière là-bas où j’avais beaucoup d’attaches. » Un rêve brisé qui a ouvert les yeux à Mathieu Acébès sur une cruelle réalité : « Ce monde pro est impitoyable. Les mêmes personnes qui m’encensaient quand je jouais n’étaient plus là pour moi au moment de prolonger. J’ai pris une claque et j’ai été très affecté l’an passé. Je ne comprenais pas pourquoi on ne me proposait pas de contrat. J’avais un vécu avec Pau, je jouais mais personne n’a bougé. Je n’avais aucune reconnaissance après quatre années de fidélité. C’est dur à accepter. Peut-être qu’Acébès n’était pas un nom assez gros pour jouer à la Section paloise ? »

Trois postes à son « arc »

Porté sur l’affect et attaché aux relations de confiance, le Bayonnais de naissance est parti du Béarn dans l’incompréhension. Forcé de prendre rapidement une décision sur son avenir : « J’étais dans une situation familiale délicate car ma femme attendait des jumelles et nous allions donc avoir trois enfants. Je demandais simplement à Pau de vite me dire ce qu’ils comptaient faire de moi car j’avais besoin de sécurité. En vain. J’ai signé en janvier à Perpignan et j’avais des contacts avec d’autres clubs. Si la Section avait voulu me conserver, elle l’aurait fait ! » Surtout que l’intéressé sortait d’une belle deuxième partie de saison (9 matchs joués, un essai), après avoir été longtemps blessé à un genou (dès la 2e journée).

« Et c’est durant ma convalescence que l’Usap est venue se positionner très tôt (contrat de trois ans). J’ai été touché par cette marque de confiance. Le discours du club m’a séduit. Perpignan est une place forte qui veut retrouver l’élite. Une terre de passionnés qui correspond à mon tempérament. J’ai tout à prouver. » Une volonté affichée que l’intéressé n’a pour le moment pas pu concrétiser (il devrait jouer son premier match amical contre Carcassonne mercredi) : « Au retour de mes vacances, j’ai effectué un long vol en avion et j’ai attrapé une phlébite. Ça n’a donc pas été facile à vivre d’être en marge du groupe durant les trois premières semaines de préparation et de rater ces moments importants pour l’intégration. J’ai pu reprendre début août et je suis très motivé. »

Relanceur de talent tourné vers l’attaque et défenseur acharné, Mathieu Acébès vient prendre un nouveau départ en terres catalanes. Capable de jouer à tous les postes derrière, l’arrière de 29 ans devra faire face à une forte concurrence (lire ci-dessus). Mais avec ses 147 matchs de Pro D2 (22 essais), il a l’expérience et le caractère pour devenir indispensable aux Catalans : « Je suis déterminé à honorer ce maillot. J’étais un peu déçu de redescendre en Pro D2 après avoir bataillé durant trois ans avec Pau pour retrouver le Top 14. Mais ce nouveau challenge est très excitant. Si on arrive à remonter, j’aurai réussi mon pari ! » Un rêve sang et or.

Par Julien Louis

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?