Ian Madigan : « Faire plaisir à Chaban-Delmas »

  • Ian Madigan : « Faire plaisir à Chaban-Delmas » Ian Madigan : « Faire plaisir à Chaban-Delmas »
    Ian Madigan : « Faire plaisir à Chaban-Delmas »
Publié le , mis à jour

Le demi d’ouverture irlandais s’apprête à vivre son premier match à domicile sous ses nouvelles couleurs.

Il a fait très chaud ces jours-ci à Bordeaux. Cela doit vous changer de l’Irlande non ?

Oui, je suis habitué à reprendre l’entraînement avec vingt-degrés, ici j’ai déjà connu 36 ou 37, mais ce n’est pas si grave, on s’entraîne un peu plus tôt le matin et à midi l’entraînement est fini.

 

Vous vous exprimez déjà pas si mal en Français, comment expliquer ça ?

Ma mère le parle, je me suis un peu exercé avec elle. Et puis, dès que j’ai signé pour l’UBB en janvier, j’ai pris des cours à Dublin. Et puis, dès que je suis arrivé, je me suis forcé à parler avec les autres joueurs et avec les entraîneurs pour progresser le plus vite possible.

 

Quelle première image avez vous de votre nouveau club ?

Je trouve l’effectif jeune, tourné vers l’offensive avec pas mal de gars qui espèrent devenir des cadres du XV de France. C’est encourageant.

 

Comment s’est déroulé votre premier match à La Rochelle ?

Même si un match amical n’est jamais exactement la même chose qu’un match de compétition. Nous nous sommes créés pas mal d’occasions, même si nous avons raté quelques passes, mais je peux vous dire que nous sommes en train d’y remédier cette semaine. Nous travaillons cette fameuse dernière passe qui fait la différence.

 

A La Rochelle, on vous a vu traverser la défense adverse en solo....

Oui, c’était des bonnes sensations. Mais mon premier travail ici sera de contrôler le jeu offensif et de créer des opportunités pour les autres. Je suis conscient de ça, un ouvreur joue avant tout pour ses coéquipiers.

 

Vous allez rencontrer Dan Carter pour votre premier match en France. Qu’est ce que ça fait ?

Je vois surtout ça comme mon premier match à domicile face à ce public qu’on me dit fantastique. Les autres joueurs m’ont tout raconté. J’espère que je vais apporter du plaisir à tous ces gens.

 

Connaissez-vous le stade Chaban-Delmas ?

Oui, je n’y ai encore jamais joué, mais je suis allé m’y exercer aux tirs au but.

 

La décision a-t-elle déjà été prise ? Serez-vous le buteur numéro un de l’UBB ?

Non, rien n’a été décidé. Ce genre de choses se décidera à chaque match suivant différents paramètres, c’est le manageur qui prendra la décision.

 

Avez vous fait une croix sur l’équipe d’Irlande en venant ici ?

Oui, je sais que du point de vue de la sélection, c’est mauvais pour moi de venir en France car en Irlande tout le système est basé sur la complémentarité des provinces et de l’équipe nationale. Mais il faut comprendre qu’ au Leinster, j’étais le deuxième ouvreur, et en équipe nationale, je me retrouvais quelque part troisième dans la hiérarchie. C’est important pour moi de me retrouver en position de numéro 10 titulaire dans un club. Voilà pourquoi le choix de l’UBB m’excitait.

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?