[Élite 1] Romagnat, leçon de maintien

  • [Élite 1] Romagnat, leçon de maintien
    [Élite 1] Romagnat, leçon de maintien
Publié le , mis à jour

Plus d’une décennie après leur relégation, les auvergnates retrouvent l’élite après un titre en Armelle-Auclair. Le but sera de survivre à un championnat très relevé.

Elles ont écrasé le championnat Armelle-Auclair mais s’attaquent à un défi d’un tout autre calibre. Les filles de Romagnat iront enflammer le plus haut niveau féminin avec beaucoup de respect et une juste ambition. Pas de tour de chauffe. Les Romagnatoises seront immédiatement dans le bain. Réception de Lille-Villeneuve-d’Ascq puis de Montpellier et déplacement à Blagnac-Saint-Orens pour les trois premières journées d’un championnat Top 8 - l’équivalent du Top 14 chez les hommes - qui débutera le 10 septembre. Les Romagnatoises ont gagné le droit de jouer cette prestigieuse compétition au terme d’une saison très bien maîtrisée, qui les a vus devenir championnes de France d’Armelle-Auclair, en triomphant de Lyon en finale. Une immense joie qui fut de courte durée car les Auvergnates savent bien que le défi qui les attend ne sera pas de tout repos. Les joueuses d’Annick Hayraut viseront le maintien et se frotteront à ce qui se fait de mieux en termes de rugby féminin dans le pays. Un saut dans l’inconnu face à des équipes aguerries, dotées de joueuses de très haut niveau. Il faudra être très forte à domicile et essayer d’y demeurer invaincues avant d’aller grappiller le maximum de points à l’extérieur. Plus facile à dire qu’à faire.

Développer la formation interne

La préparation de la saison est donc studieuse. à la reprise, le staff a fait un point sur l’état physique du groupe, encore incomplet - des joueuses étant retenues professionnellement - et a programmé cinq séances hebdomadaires (rugby à Romagnat, musculation dans les locaux de leurs homologues masculins de Clermont) dispensées par Fabrice Ribeyrolles, un coach reconnu et réputé (ancien entraîneur des trois-quarts de La Rochelle, entre autres) et Éric Faidit, appuyés par Annick Hayraut, manager général du club.

Le club ne s’en cache pas et, comme beaucoup, il sait que son salut passera par la formation. « Nous ne sommes pas comme certains clubs masculins et ne pouvons en aucun cas nous appuyer sur le volet financier pour faire venir les joueuses, assure la présidente Mélissa Lamour. Nous nous devons donc de développer au maximum notre formation, afin d’être autonome à terme pour alimenter notre équipe première. » Cela passera par le développement des relations entre le club et les filières universitaires, notamment. Cela passera aussi par la bonne tenue de l’équipe 2, engagée en Fédérale 2, un niveau beaucoup plus accessible qui permettra à la formation romagnatoise de s’aguerrir. Une étape quasi obligatoire avant le grand saut dans le bain de l’élite. Pour nourrir ses deux formations séniors et malgré sa grosse centaine de joueuses déjà recensées, l’ASM Romagnat rugby féminin est toujours en recherche de joueuses, débutantes ou expérimentées. Alors si vous êtes une jeune fille motivée par le rugby et que vous souhaitez fouler les pelouses sous les couleurs de Romagnat, n’hésitez pas à contacter le club. Vous ne le regretterez pas et marcherez peut-être dans les pas de Jessy Tremoulière, joueuse « star » de l’ASM Romagnat devenue internationale à XV et à VII !

Date de création : 1974

Nombre de licenciés : 110

Plus haut niveau atteint : Top 8

Palmarès : championne de France élite 2 Armelle-Auclair (2015)

Budget : 120 000 €

En 2015-2016 : élite 2 Armelle-Auclair, 1re de la poule 1, championne de France face à Lyon

Par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?