Le bon départ ?

  • Le bon départ ?
    Le bon départ ?
Publié le , mis à jour

Après une bonne préparation, l’Usap a la chance de recevoir un concurrent direct pour l’accession, afin de tester ses ambitions d’entrée de jeu. C’est le rendez-vous à ne pas manquer.

« Les matchs amicaux c’est bien, mais ça vaut zéro point », rappelle l’arrière Julien Farnoux à la fin du dernier match amical contre Carcassonne. Les Usapistes sont prêts à débuter tambour battant cette nouvelle saison de Pro D2. Une victoire 22-8 pour la confiance contre l’USC, devant son public. Bis repetita jeudi ? Les Catalans ont l’honneur de jouer le match d’ouverture à Aimé-Giral contre les Montois. Sous les feux des projecteurs, l’Usap ne pourra pas se permettre de rater son entame. Après avoir joué un ex-demi-finaliste, les joueurs du président Rivière iront chez l’ex-finaliste aurillacois la semaine suivante. Un gros début de saison qui va permettre aux coéquipiers de Karl Chateau de mesurer leurs ambitions.

Pour préparer ce premier match, l’ensemble du staff de l’Usap et les joueurs sont partis en stage de deux jours à Font-Romeu. Au programme ? De l’analyse vidéo et resserrer les liens du groupe avant ce premier match. « J’aime bien avoir les joueurs à ma disposition, prendre le temps de se poser. De faire le point sur toute la préparation. C‘est une manière de basculer mentalement et de se projeter vers le championnat », confiait le manager général de Perpignan, Christian Lanta.

Au moment d’aborder ce nouveau chapitre, le groupe catalan se sent bien, commence à intégrer le projet de jeu. On l’a vu lors du match face à l’USC et cela a été confirmé. « On a l’impression qu’on se trouve plus facilement, dès que l’équipe avance un petit peu, on sent des automatismes qui se créent. Contre Mont-de-Marsan, il va y avoir de l’enjeu. Sur le terrain, on prend du plaisir, Christian Lanta amène de l’exigence et chacun se remet en question, on a envie d’aller dans le même sens. Tout le monde veut repatir à zero. »

Lors de la première journée la saison dernière, les Catalans s’étaient imposés 36-28 à Aimé Giral, face à Dax. Par rapport à la présaison 2015-2016. l’Usap est mieux, deux victoires en match amical sur trois rencontres. Il reste cependant des problèmes qui ont alerté les joueurs pendant la présaison. « Notre discipline fait défaut lors du dernier match, on sort de la rencontre. Il faut gommer ça si on veut exister en championnat et face à Mont-de-Marsan. On a fait une grosse préparation, les premiers matchs amicaux ont été difficiles pour les jambes. Ça commence à venir, on va monter en puissance. Dans l’état d’esprit, on y est », continue Julien Farnoux.

Le facteur Aimé-Giral

Treize matchs, onze victoires, un nul et une défaite. C’est le bilan de l’Usap à domicile l’année dernière. Pour les joueurs catalans, garder une invincibilité sur ce terrain est essentiel. « Aimé-Giral c’est très important pour nous, cela fait huit ans que je suis là… Et même les nouveaux l’ont compris. Dès qu’on joue ici, c’est un plus. Je ne cache pas que j’ai une petite boule au ventre le matin du match quand on joue devant son public », déclare le demi de mêlée Tom Écochard. Mont-de-Marsan reste d’ailleurs sur une défaite ici, lors de la troisième journée l’année dernière (14-9).

Par Philippe PERONNE

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?