Le succès dans les jambes

  • Le succès dans les jambes
    Le succès dans les jambes
Publié le , mis à jour

Les Pumas ont réussi une heure de grand rugby à Nelspruit. On les sent prêts pour enfin battre les Sud-Africains en Amérique du Sud. Exploit jamais réalisé.

Les Argentins nourrissent encore une sorte de complexe vis-à-vis des trois grandes nations. C’est ce qui ressortait des confidences du talonneur Agustin Creevy après l’incroyable défaite de Nelspruit. Les Pumas menaient 23 à 13 à dix minutes de la fin, avant de subir un terrible 17-0. Comment est ce possible ? « Ce match, c’est nous qui l’avons perdu. Les grandes équipes sont celles qui gardent leur sang-froid dans les moments importants. Il était normal que les Sud-Africains jouent tous les ballons en fin de match mais il n’est pas logique que cela ait correspondu au moment où nous avons fait le plus de fautes… »

Des stats qui forcent le respect

A revoir les images, on ne peut qu’être frappé par la porosité défensive des Pumas sur l’essai de Goosen à la 71e, suite à une simple croisée du demi de mêlée De Clerk sur une course latérale avec le joueur du Racing qui n’eut qu’à courir derrière l’en-but. Il y eut aussi ces pénalités évitables qui ont traduit un manque de maîtrise, surtout celle qui aboutit à l’égalisation de Jantjies (72e) mais Creevy n’a pas osé dire que tout s’est détérioré après sa sortie, puisqu’il a laissé sa place à la 63e minute à Julian Montoya. Hourcade n’aurait-il pas dû laisser son capitaine sur la pelouse ? En tout cas, les Pumas ont fini le match avec douze pénalités contre eux (dix contre les Springboks). Ils estimaient que ce petit différentiel avait fait pencher la balance. Car les statistiques de possession et d’occupation ont été en faveur des Sud-Américains. Mieux encore, ils ont transpercé à quatorze reprises la défense adverse (contre huit) et seize fois, ils ont passé le ballon après contact (contre sept). En interne, Daniel Hourcade s’est appuyé sur ces chiffres pour motiver son groupe.

Les Argentins tenteront donc de faire mieux samedi et d’arracher enfin un premier succès à domicile face aux Sud-Africains (après le nul de 2012 et la victoire à l’extérieur de 2015). Salta serait un joli théâtre pour ça et, franchement, les Pumas ont cet exploit dans les jambes. Pendant soixante-dix minutes, à Nelspruit, leur rugby fut tout à fait à la hauteur de l’événement avec ces deux essais construits dont le premier, de Orlando, marqué à quatorze après une action collective de grande qualité par la justesse de ses passes. Les Argentins ont cette victoire dans les jambes, c’est une certitude.

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?