• Mont-de-Marsan, avec les tripes
    Mont-de-Marsan, avec les tripes
Publié le / Modifié le
Pro D2

Mont-de-Marsan, avec les tripes

Les Montois ont prouvé qu’ils avaient de la ressource pour arracher, au forceps, une victoire qui devrait leur servir pour la suite de la saison.

Par Pierre Baylet

Mont-de-Marsan 33 - 29 Dax

 

Résumé de la rencontre

Les Montois ont refait le coup du Racing... A quatorze pendant soixante-neuf minutes, deux fois menés en seconde période, ils ont trouvé la force mentale pour remporter une victoire qui pourrait s’avérer fondatrice en vue de la suite du championnat. Menant à la mi-temps grâce à la botte parfaite de Danré Gerber, ils se sont vus dépasser par les Dacquois une première fois avant de répondre par un essai dans les minutes qui ont suivi. Menés encore à la 65è minute, ils ont encore trouvé le moyen de repasser en tête avant qu’un ballon porté dévastateur, suivi d’une attaque au large, envoie Julien Cabannes à l’essai. Les Dacquois, passés par toutes les émotions durant cette rencontre (victoire à cinq points, puis défaite à deux points avec deux bonus, puis défaite à zéro point) ont sagement choisi la pénalité à la 79ème minute pour ne pas repartir bredouille après avoir marqué quatre essais. Au final un match fou où le suspense est resté entier jusqu’au bout.

 

Le tournant de la rencontre

Le carton rouge infligé à Clément Otazo à la 11ème minute pour un plaquage cathédrale, involontaire mais bien réel, qui a chamboulé tous les plans montois. Obligés de sortir un joueur pour faire rentrer Matthew James, l’ouvreur remplaçant, les coachs montois ont choisi de se passer d’un ailier pour conserver leur paquet d’avants au complet, détachant sur certaines phases le flanker et capitaine Julien Tastet en bout de ligne. Un pari risqué qui s’est avéré payant au final.

 

L'essai de la rencontre

Le deuxième essai dacquois. Sur la ligne médiane, le centre Naqalevu, passait les bras au contact pour transmettre à son compatriote fidjien Bureitakyiaca. L’ailier repiquait vers l’intérieur, accélérait de manière fulgurante pour déposer trois adversaires, puis repartait sur l’extérieur pour déborder le dernier défenseur avant d’aplatir entre les poteaux. Magnifique.

 

Le joueur de la rencontre

Un triplé, cela n’arrive pas si souvent. L’ailier fidjien Sakuisa Bureitakyiaca s’est payé ce luxe, qui plus est dans le derby. Un premier essai en venant de son aile à l’intérieur de son compère Naqalevu pour laisser sur place la défense montoise, un second sur un exploit personnel et le dernier suite à un coup de pied à suivre. Malheureusement cela n’aura pas suffi aux Dacquois pour l’emporter.

Réagir