Le coup de tonnerre briviste !

  • Le coup de tonnerre briviste !
    Le coup de tonnerre briviste !
Publié le , mis à jour

Dans une atmosphère irrespirable les Brivistes, au bout du suspens (25 à 21) s'offrent le scalp de Toulonnais très inquiétants après trois journées de championnat.

Résumé de la rencontre

Première à Mayol, Josua Tuisova arrivé dans la journée qui présentait sa médaille Olympique, un public gonflé à bloc et Brive dans le rôle de la parfaite victime : le RCT avait tout pour passer une super soirée. Et pourtant, les Corréziens, venus avec une équipe remaniée (une dizaine de changements par rapport à l'équipe qui a affronté le Stade français) ont joué leur chance à fond. Dans le sillage d'un Benjamin Lapeyre survolté, les joueurs de Nicolas Godignon se sont appuyés sur une conquête dominatrice et la réussite habituelle de Gaëtan Germain (sept sur huit) pour prendre les devants au score. Et si les Toulonnais ont répondu à chaque fois par l'intermédiaire de Leigh Halfpenny, les Brivistes maitrisèrent la rencontre de main de maître. Plus agressifs, plus ambitieux dans leur jeu et surtout plus lucides, les Corréziens tiennent bons en fin de match, résistent aux ultimes assauts des Varois et l'emportent finalement 25 à 21 ! Coup de tonnerre sur la Rade !

 

Le joueur de la rencontre 

À 36 ans Jean-Baptiste Péjoine en a fait voir de toutes les couleurs aux Toulonnais. Accroché au ballon comme une moule à sa roche, le numéro neuf corrézien n'a cessé de dynamiser le jeu de son équipe. Capable d'alterner entre le jeu au ras et le jeu au large, le demi de mêlée prouve une nouvelle fois qu'il faudra compter sur lui cette saison.

 

Le tournant du match

Difficile dans une rencontre aussi serrée de trouver le tournant du match, mais le lancé pas droit sifflé contre le jeune Anthony Etrillard, suivi d'une mêlée conservée par les Brivistes à cinq mètres de leur ligne, le tout à la 78è minute de jeu et alors que les Toulonnais étaient à quatre points des Corréziens prendra des allures d'action salvatrice. S'ils ont dominé le match de bout en bout, les Blanc et Noir auraient pu tout perdre lors des cinq dernières minutes, mais leur défense bien en place, leur discipline et leur solidarité auront finalement raison de Toulonnais bien trop en-dedans.

 

FICHE TECHNIQUE

À TOULON – Samedi à 20 h 45 – 12 676 supporters

Arbitre : M. Ruiz (Languedoc Roussillon)

Évolution du score : 0-3, 3-3, 6-3, 6-6, 9-6, 9-13, 12-13, 15-13 (MT) ; 15-16, 15-19, 15-22, 18-22, 21-22, 21-25 (score final).

TOULON : 7P Halfenny (7e, 16e, 27e, 36e, 40+1e, 65e, 71e)

Carton jaune : Chiocci (29e, mêlée écroulée), Guirado (31e, antijeu).

 

BRIVE : 1E de pénalité (31e) ; 1T Germain (31e) ; 6P Germain (3e, 24e, 45e, 56e, 58e, 73e)

Carton jaune : Buys (41+1e, mêlée écroulée), Waqaniburotu (64e, plaquage haut)

TOULON > 15. Halfpenny ; 14. Carraro, 13. Bastareaud (20. Mermoz 56e), 12. Nonu, 11. Clerc ; 10. Trinh-Duc (21. Bernard 49e), 9. Escande (22. Tillous-Borde 73e) ; 7. Lobbe (16. Étrillard 34e-MT), 8. Ollivon (17. Delboulbès 34e-39e), 6. Smith (18. Gorgodze MT); 5. Taofifenua, 4. Kruger (19. Gill 58e); 3. Van der Merwe (23. Chilachava 47e), 2. Guirado (Cap.) (16. Étrillard 52e), 1. Chiocci (Delboulbès 52e).

BRIVE > 15. Germain ; 14. Galala, 13. Mignardi, 12. Burotu, 11. Lapeyre ; 10. Bézy (22. Laranjeira 73e), 9. Péjoine (21. Iribaren 54e) ; 7. Waqaniburotu, 8. Koyamaibole (23. Toetu 41e-51e ; 20. Hirèche 72e), 6. Hauman (19. Sanconnie 52e) ; 5. Mela (Cap.), 4. Le Devedec (18. Steenkamp 52e) ; 3. Buys (23. Toetu 51e), 2. Da Ros (16. Acquier 65e), 1. Pointud (17. Asieshvili 54e).

 

Les buteurs

Halfpenny (7P/7) ; Germain (6P/7, 1T/1), Bézy (0DG/1), Iribaren (0DG/1).

 

Les meilleurs

À Toulon : Guirado, Gorgodze, Halfpenny ;

À Brive : Péjoine, Bézy, Mela, Germain, Le Devedec, Koyamaibole, Mignardi, Galala

 

Par Pierrick Ilic-Ruffinatti

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?