• Ruffec, c’est toujours plus fort !
    Ruffec, c’est toujours plus fort !
Publié le / Modifié le
Compétitions

Ruffec, c’est toujours plus fort !

Troisième série - Champion régional en 2016, le RAC a connu des hauts et des bas. Histoire d’un club à la recherche de stabilité.

Florentin Prat, talonneur de Ruffec depuis huit ans, est certainement un des mieux placés pour parler du club charentais. Formé à La Rochefoucauld et passé par Angoulême, le jeune employé de banque de 25 ans revient sur la saison dernière. « Le titre de champion n’était pas vraiment notre objectif. Nous voulions monter en Deuxième Série. » Mais en finissant deuxième de sa poule de brassage, Ruffec échoue dans sa quête aux dépens d’Aigrefeuille et rate la qualification pour la poule de Deuxième Série : « En décembre, nous loupons notre objectif initial mais les entraîneurs nous ont beaucoup aidé à rebondir même si pour nous, joueurs, cela a été dur à digérer. » Après cet « échec », le club de Ruffec s’était fixé de nouveaux objectifs et le titre de champion régional de Troisième Série a mis du baume au cœur : « Ce bouclier a été une vraie satisfaction, avoue le talonneur, notamment pour les jeunes. »

Le but ultime : la montée

La jeunesse, parlons-en. Ruffec est certainement l’un des clubs qui fait jouer le plus de jeunes dans la région. Des joueurs pour la plupart formé au club, qui ont fait l’école de rugby. Un atout difficile à conserver cependant, dû à la position géographique du club. Si la ville est dotée d’écoles, de collèges et de lycées, lorsque les études supérieures pointent le bout de leur nez, les Ruffécois partent à Poitiers ou à Angoulême (à une heure de route). Malgré tout, à part quelques trentenaires, les jeunes font partie intégrante du groupe. Et sont d’ores et déjà prêts à démarrer une nouvelle saison.

Les entraînements ont repris la semaine dernière au stade Jean-Pierre-Chêne et, pour l’instant, aucun objectif n’est fixé. à part conserver le bouclier de Troisième Série. Car avec la nouvelle organisation des compétitions, le Groupe C de Poitou-Charentes ne sera plus qu’une poule de brassage concernant les Troisième et Quatrième Séries. Mais le but ultime reste malgré tout, comme chaque année, la montée. « Pour faire grandir encore une fois ce groupe qui reste le même globalement depuis quelques années », tient à préciser Florentin Prat. Et pour arriver à cet objectif, ils retrouveront dans leur poule un adversaire de taille mais surtout un adversaire que les Ruffécois connaissent bien : « Pleumartin a un effectif de qualité. Nous les avons joués cinq fois l’an dernier et nous les avons battus quatre fois. Mais cette équipe reste certainement notre adversaire principal ou, en tout cas, le plus compliqué à aborder. »

Mais le talonneur admet notamment avoir affaire depuis quelques années à des équipes dites « surprises », celles qu’on n’attendait pas mais qui finissent championnes en fin de saison. Tout peut donc arriver. D’autant plus que le binôme d’entraîneurs a quitté le club pour La Couronne. Mais pas de quoi perturber Florentin Prat et ses coéquipiers : « Depuis huit ans que je suis au club, le staff a souvent bougé. à titre d’exemple, j’ai eu le même entraîneur pendant mes trois premières saisons et à partir des suivantes, un nouveau coach arrivait à chaque été. Nous avons même fait une saison sans entraîneur ! » Mais c’est aussi dans tous ces aléas que le club charentais puise sa force. La saison 2016-2017 promet de belles surprises du côté de ce coin de Grande Aquitaine.

Ruffec Athletic Club

Date de création : 1965

Nombre de licenciés : une centaine environ

Plus haut niveau atteint : Première Série

Palmarès : champion de Poitou-Charentes Première Série (2008), Deuxième Série (1998, 2014), Troisième Série (2016)

Budget : 40 000 €

En 2015-2016 : Groupe C, 2e de la poule 1 de brassage Poitou-Charentes, 1er de la poule unique Troisième Série, champion de Poitou-Charentes Troisième Série, éliminé en seizièmes de finale du championnat de France par Payzac-Savignac

 

Par Jessica FISCAL

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir