Urios : « Il y a eu de la suffisance »

  • Urios : « Il y a eu de la suffisance »
    Urios : « Il y a eu de la suffisance »
Publié le

L'entraîneur castrais est revenu sur la défaite de ses hommes, samedi à Pierre-Antoine face à La Rochelle. Sans concession.

Propos recueillis par Léo FAURE

 

Comment analysez-vous la défaite de votre équipe ?

Ce n'était pas notre soir. Mais la question, c'est plutôt de savoir pourquoi ce n'était pas notre soir ? On peut rater des matchs, ce n'est pas un problème. On a surtout dû rater des choses dans la semaine, moi le premier. Nous avons été catastrophiques, battus dans tous les secteurs. A ce jeu, il faut bien se préparer, faire preuve d'humilité. La frontière entre le bien-vivre et la suffisance est assez ténue. Aujourd'hui, il y a eu de la suffisance, nous n'avions peut-être pas peur de La Rochelle. Mais je tiens à féliciter cette équipe qui a joué à la perfection, qui a maîtrisé le tempo.

 

Ce match ressemble à votre défaite face à Grenoble, la saison dernière...

C'est un peu ça. D'un coup, on a eu l'impression que La Rochelle était une équipe qui survolait tout et que, nous, nous ne savions pas faire deux passes. Le premier quart d'heure aurait pu nous lancer mais nous avons raté des occasions et cela nous a fragilisés. Mais parce que nous n'étions pas prêts à jouer un match de rugby. Nous savions les Rochelais forts sur la ligne d'avantage, nous ne l'avons pas prise une seule fois. A la fin, c'était terrible, on n'arrivait plus à se faire deux passes ! Notre collectif n'a pas été bon, nos leaders n'ont pas été bons. On avait moins faim qu'eux, simplement. Et on prend une grade baffe dans notre gueule.

 

Cette défaite vous inquiète-t-elle ?

L'an dernier, cela nous était arrivé contre Grenoble et nous avions montré que nous pouvions rebondir. On va essayer de le faire la semaine prochaine, dans l'état d'esprit au moins. C'est dans les tronches. Aujourd'hui, les quinze joueurs qui ont démarré m'ont déçu, ceux qui sont rentrés m'ont déçu. A part de faire rentrer le chauffeur de bus...

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?