La Rochelle à mi-temps

  • La Rochelle à mi-temps
    La Rochelle à mi-temps
Publié le , mis à jour

Accrochés pendant une mi-temps en raison de leur indiscipline et de leur maladresse, les Rochelais ont pris le bonus offensif au cours d'une deuxième période à sens unique.

Résumé

Après une pénalité de Porical, La Rochelle prenait vite le large. Ricky Januarie partait derrière sa mêlée devant ses vingt-deux, Lacroix, le long de la ligne, accélérait et servait Jordaan pour l'essai (10-3. 9e). Jusqu'à la pause, Holmes puis le Bail d'un côté, Potgieter et Porical de l'autre, meublaient le score dans une partie hachée par les pénalités et les en-avants. Cela suffisait aux Lyonnais, qui avaient vu un essai refusé à Romanet (16e), pour revenir sur des locaux qui avaient écopé de deux cartons jaunes. Le promu avait laissé passer sa chance de bousculer plus longtemps son adversaire. Un doublé de Murimurovalu (45e, 55e) venait récompenser la domination de La Rochelle et lui offrait le bonus offensif. Malgré l'entrée de sang frais, la réaction lyonnaise tardait à venir. Il y eut juste un soubresaut avec deux penaltouches (68e, 69e). Mais Romanet, sous pression garda la balle au sol. Sur la pénalité qui suivait, Lyon encaissait un essai gag. Il était temps que le match se termine.

 

Le fait du match

Le tournant de la rencontre a peut-être eu lieu dans les vestiaires, pendant la mi-temps. Trois changements eurent lieu côté rochelais, avec les remplacements de Kaulashvili, Qovu et Graham par Atonio, Cedaro et Sazy. Le coaching fut gagnant. La puissance d'Atonio et ses passes au contact notamment mirent les locaux dans l'avancée. En infériorité numérique, ils marquaient par Murimurivalu (45e) et mettaient la main définitivement sur le match.

 

L'action

On joue la 71eme minute, le match est plié. Les Lyonnais viennent de gaspiller deux penaltouches, maigres cartouches dans une deuxième mi-temps passées à tenter d'endiguer les attaques rochelaises. Au lieu de taper en touche, Murimurivalu, adresse une chandelle dans le camp adverse. Aucun lyonnais ne pointe à la réception et Lacroix bénéficie du rebond favorable, pour un essai gag, qui n'a pas fait rire Frédéric Michalak.

 

Le joueur

La saison dernière, Jules Le Bail (24 ans) avait inscrit vingt-quatre points en cinq apparitions sur les pelouse du Top 14. Contre le promu lyonnais, il en a inscrit 18, son record en Top 14 bien évidemment. James absent, Holmes sonné dès la fin du premier quart d'heure, il a parfaitement suppléé au poste d'ouvreur. Tout ne fut pas parfait, à l'image de cette passe mal ajustée, qui fit reculer son équipe de trente mètres (63e). Mais son efficacité face aux perches (7 sur 7) a permis à son équipe de ne pas être largué à la pause. Il fut également au coeur de l'action provoquant le carton jaune infligé à Deon Fourie (50e) et qui sonna le glas des derniers espoirs des visiteurs.

 

Les meilleurs : à Lyon,  Potgieter, Fourie ; à La Rochelle Le Bail, Januarie, Atonio, Murimurivalu, Lacroix

 

Par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?