Toulon retrouve des couleurs

  • Toulon retrouve des couleurs
    Toulon retrouve des couleurs
Publié le , mis à jour

Venus se remobiliser à Toulouse, Toulon ne s’est pas loupé livrant un match propre en défense et plein d’opportunisme en attaque. Les Varois s’imposent 15-32, empochent le bonus offensif et se relancent dans le championnat.

Résumé du match :

Dans un stade à guichets fermés pour l’occasion, les deux équipes avaient décidé de jouer tous les coups et de ne pas se laisser compter par la chaleur étouffante tombée sur la pelouse. Le début de match serré faisait la part belle aux velleités offensives de chaque côté. Toulon, appliqué et sûr de ses forces marquait le premier essai de la rencontre à la 20e d’un maître maul conclu en force par le capitaine Guilhem Guirado. Toulouse peu en réussite dans son jeu au pied et auteur de fautes de mains inhabituelles comme les Toulonnais ont pu en faire, se faisait distancer à la 39e sur un essai plein d’opportunisme de l’Argentin Axel Muller. Dans une deuxième mi-temps hâchée marquée par de nombreux turnovers et fautes de mains , Toulouse ne parvenait pas à concrétiser sur ses temps forts. Tout le contraire de Toulonnais en réussite totale dans le match et qui se permettait le luxe de marquer un dernier essai symbole de bonus offensif dans les derniers instants de la rencontre par Charles Ollivon. Cinq minutes auparavant François Trinh-Duc enfin auteur d'un match à la hauteur de son talent avait claqué un drop.  Pour une équipe que l’on dit en crise, les Varois ont répondu de la plus belle des manières sur un terrain qui ne leur réussissait guère ces dernières années.

 

Le fait du match :

La perte de balle de Palisson juste avant la mi-temps qui met un coup derrière la tête des Toulousains et permet aux Varois de basculer à 18-9 juste avant la mi-temps.

 

L’essai du match :

Après avoir brillé à VII avec l’équipe d’Argentine durant les Jeux Olympiques, Axel Muller a réussi ses premiers pas sous ses nouvelles couleurs inscrivant un essai juste avant la fin de la première mi-temps. Au départ un ballon récupéré suite à un en-avant de Steenkamp alors qu’il y avait une situation de danger dans le camp toulonnais, Mathieu Bastareaud dégage au pied et Alexis Palisson, l’ailier toulousain cafouille le ballon sur les 50. François Trinh-Duc, opportuniste récupère le ballon et transmet à son ailier au soutien. Muller échappe au plaquage de Médard et file entre les poteaux.

 

L’homme du match :

Liam Gill. Jusqu’à sa sortie à la 58e, seulement sur le banc pendant dix minutes en raison d’un protocole commotion de Juan Martin Fernandez Lobbe, Liam Gill aura livré un match très complet. Hargneux en défense avec son compère sud-africain Davis, l’Australien s’est signalé par son activité dans les rucks, mettant les mains sur le ballon quand il le fallait. Dans un match très physique, le Wallaby a presque réussi à faire oublier Steffon Armitage, et a livré à l’image de l’ensemble du pack rouge et noir une bien belle prestation.

 

Les meilleurs :

à Toulouse : McAlister, Fickou

à Toulon : Gorgodze, Manoa, Gill, Ollivon, Trinh-Duc, Muller, Halfpenny

 

 

Fiche technique

Toulouse – Toulon

À Toulouse, stade Ernest- Wallon – 18829 spectateurs

Arbitre : M. Garces (Béarn)

Toulouse : 3 P Bézy (11e, 34e, 60e) , 2 P Fritz (25e, 52e)

Toulon : 3 E Guirado (21e) , Muller (39e), Ollivon( 80e) ; 4P Halfpenny (6e, 28e, 54e, 65e) , 1 T Halfpenny (39e), 1DG Trinh-Duc (75e)

Toulouse : 15.Médard ; 14.Huget , 13.Fickou , 12.Fritz (21.Flood ,65e) , 11.Palisson ; 10.McAlister (20.Doussain, 65e) , 9.Bézy  ; 7.Faasalele , 8.Galan (18.Maka, 54e) , 6.Dusautoir (cap.) ; 5.R.Gray, 4.Maestri (19.Lamboley, 70e) ; 3.Aldegheri (23.Johnston, 31-63e) , 2.Ghiraldini (16.Marchand, 49e) , 1.Steenkamp (17.Baille, 49e)

Toulon : 15.Halfpenny ; 14.Carraro , 13.Bastareaud (20.Mermoz, 52e) , 12.Nonu , 11.Muller ; 10.Trinh-Duc, 9.Tillous-Borde ; 7. Davis , 8. Ollivon , 6. Gill (19.Fernandez Lobbe, 58-68, 72e) ; 5.Manoa, 4.Gorgodze (18.Taofifenua , 68e) ; 3. Van der Merwe (23.Chilachava, 52e) , 2. Guirado (16. Etrillard, 52e) , 1.Fresia (17.Delboulbès, 52e)

 

Les buteurs:

Bézy 3/5 P, Fritz 1/2 P

Halfpenny  1/3 T, 4/4 P

Évolution du score : 0-3, 3-3, 3-8, 6-8, 6-11, 9-11, 9-18 (MT) ; 12-18, 12-21, 15-21, 15-24, 15-27, 15-32

 

 Par Enzo Diaz

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?