Biarritz renoue avec le succès

  • Biarritz renoue avec le succès
    Biarritz renoue avec le succès
Publié le , mis à jour

Après une première mi-temps animée, pendant laquelle Biarritz inscrivait deux essais, Colomiers recollait doucement au score et passait même devant à l’entame de la 2e mi-temps. Mais Biarritz, grâce à une grosse volonté, ne craquait pas et remportait cette précieuse victoire.

Biarritz 34  -  26 Colomiers 

Par Pablo Ordas

 

Résumé de la rencontre

Biarritz avait du mal à rentrer dans la rencontre en perdant trois mêlées consécutives, dont deux sur sa propre introduction en tout juste trois minutes. Colomiers ouvrait le score dans la foulée grâce à son buteur Ramos. De quoi toucher l’égo d’une équipe qui n’avait pas le droit à l’erreur. D’autant plus qu’elle perdait son arrière Kylan Hamdaoui. Après une pénalité rapidement jouée par l’arrière Biarrot, celui-ci restait au sol et devait céder sa place. Coup dur. Mais pas de quoi décourager les Basques qui étaient récompensés de leur engagement grâce à un essai de Giresse peu avant le quart d’heure de jeu. Les co-équipiers de Maxime Lucu emballaient le match en marquant un nouvel essai sept minutes plus tard après un beau lancement. Colomiers profitait de la botte de Ramos pour ne pas couler, mais c’est bien les Biarrots qui dominaient les débats avec notamment un renvoi aux vingt-deux rapidement joué par Delai qui aboutissait à une percée (27e), une pénalité gagnée par le BO sur introduction adverse trois minutes plus tard puis un coup de pied à suivre de Fortassin bien récupéré par Dachary. Un beau visage montré par le BO, mais qui allait replonger dans un de ses vices : l’indiscipline. Trois fautes en moins de cinq minutes avant la mi-temps permettaient dans un premier à Ramos de recoller à 18-9, avant un essai sur ballon porté par Puech à la 40e. A la mi-temps, le BO ne menait plus que de deux points 18-16. Le début de seconde période était nettement moins animé que la première. Les deux équipes s’observaient en utilisant le jeu au pied. Colomiers commettait tout de même cinq fautes en à peine dix minutes et permettait ainsi à Biarritz de reprendre l’avantage au score 24-19. Après un drop de Baby, Maxime Lucu se jouait de la défense adverse pour inscrire en solitaire le troisième essai de son équipe. Mené de quinze points, Colomiers partait en quête d’un bonus défensif. Malgré une grosse possession du ballon et une supériorité numérique à partir de la 76e, les visiteurs n’obtenaient qu’un essai pour échouer à huit points du BO. 

 

L'action de la rencontre

Le fait du match se situe après la reprise de la seconde mi-temps. Alors que Colomiers est repassé devant à la 43e minute, les co-équipiers d’Aurélien Béco subissent un gros passage à vide de dix minutes, durée pendant laquelle ils se font pénaliser à cinq reprises. Symbole de ce temps faible, une mêlée dans les vingt-deux mètres du BO qui est perdue sur introduction Columéraine. L’US Colomiers payait cher cette période en se faisant repasser devant au score (24-19) et ne revenait jamais.

 

L’essai du match

Sur une touche à hauteur des quarante mètres de Colomiers avec un lancer pour Roumieu, le ballon est capté par Léo Bastien qui l’éjecte pour son demi de mêlée. Le ballon parvient dans les mains d’Adriu Delai qui trouve Benoit Baby à hauteur, dans un timing parfait. Ce dernier perce la défense et fixe trois défenseurs pour allonger une longue passe pour Tim Giresse qui n’a plus qu’à courir dans l’en-but.

 

FICHE TECHNIQUE

A Biarritz – vendredi 23 septembre à 20 h 30 – 4709 spectateurs

Arbitre : Mr Ramos Luc (Comité Languedoc) 

Evolution du score : 0-3, 3-3, 8-3, 15-3,15-6, 18-6, 18-9, 18-16 (MT), 18-19, 21-19, 24-19, 27-19, 34-19, 34-26.

 

BIARRITZ : 3E Giresse (12e) Kiernan (19e), Lucu (62e); 2T Fortassin (20e) Lucu (62e); 4P Fortassin (7e), Lucu (31e, 48e, 56e) ; 1DG Baby (59e).

Carton jaune : Bastien (76e), Delai (79e).

 

COLOMIERS : 2E Puech (40e, 79e) ; 2T Ramos (40e), Lafage (79e); 4P Ramos (3e, 23e, 36e, 43e).

Non entré en jeu : 22. Cazenave

 

BIARRITZ : 15. Hamdaoui (22. Dachary 8e) ; 14. Kiernan, 13. Delai, 12. Baby, 11. Giresse ; 10. Fortassin (21. Le Bourhis 69e), 9. Lucu (20. Loustaunau 78e); 7. Manu, 8. Soqeta (19. Usarraga 50e), 6. Roumat; 5. Hewitt (18. Cama 78e), 4. Bastien; 3. Assi (23. Van Staden 59e), 2. Roumieu (16. Ruffenach 59e), 1. Cabarry (17. Synaeghel 56e).

 

COLOMIERS : 15. Ramos ; 14. Valetini (21. Lafage 46e), 13. Catala, 12. Botiki (20. Maurino 46e), 11. Sitauti ; 10. Coll, 9. Inigo ; 7. Puech, 8. Bezian (19. Devergie 67e), 6. Beco; 5. Panizzo, 4. Timani (18. Faamatuainu 56e); 3. Roux (23. Delmas 16e-20e, 23. Delmas 66e), 2. Costa Repetto (16. Turashvili 59e), 1. Dubois (17. Weber 59e).

 

Les meilleurs

Bastien, Manu, Lucu, Giresse, Delai ; Beco, Puech, Ramos.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?