Manca : «Travailler dur sans le ballon »

  • Manca : «Travailler dur sans le ballon »
    Manca : «Travailler dur sans le ballon »
Publié le , mis à jour

Frédéric Manca, entraîneur des trois-quarts de la Section paloise analyse la technique néo-zélandaise des retours dans le côté fermé après mêlée.

Quel regard portez-vous sur ce renversement pour le moins surprenant du jeu juste après une mêlée ?

Au vu de la rapidité à laquelle les choses vont, cette combinaison a été anticipée dans la semaine d’avant-match. Celle-ci porte bien la marque des Blacks: des choses simples, mais réalisées à la perfection par l’ensemble des joueurs sur le terrain. Résultat, le mouvement va très vite et la défense est battue. Tous les détails sont respectés à la lettre.

Quels sont les facteurs de réussite de ce mouvement ?

Il y en a plusieurs, et notamment au niveau du jeu sans ballon : tout d’abord, il faut une mêlée stable et puissante, qui va fixer la troisième ligne adverse. Ensuite, il y a la justesse et l’efficacité des soutiens qui, à seulement deux, offrent une libération rapide. Comme tout est basé sur la vitesse, celle-ci est essentielle. Enfin, il y a le gain de la ligne d’avantage, qui facilite la suite. Et puis il faut aussi souligner la justesse technique de Dane Coles, qui négocie très bien les situations.

Sur l’un des deux essais, on voit l’ouvreur Beauden Barrett défier seul la ligne. N’est-ce pas risqué ?

Je ne pense pas que la combinaison soit programmée comme cela, puisque sur l’autre essai on voit que Barrett fait une croisée avec Crotty au centre. Sur l’autre essai, c’est tout simplement Barrett qui a vu un intervalle en face de lui, et il s’est adapté au dernier moment, comme l’ont fait avec lui tous ses partenaires.

Ce retour est-il imparable ?

Non, je ne pense pas car encore une fois il a été spécialement prévu pour cet adversaire. Mais il le devient grâce à sa rapidité et à sa perfection dans l’exécution. Mais vous verrez, la prochaine fois ils joueront dans le sens et ils surprendront tout le monde. Je pense d’ailleurs qu’ils avaient prévu d’autres formes de jeu pour jouer « sens ». L’important, pour eux, c’est de jouer simple, de façon très précise et surtout de travailler dur sans le ballon. C’est leur philosophie et c’est ce qui fait toute la réussite de leurs mouvements, comme celui-ci.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?