Face à Montpellier, Toulon a tout bon !

  • Face à Montpellier, Toulon a tout bon !
    Face à Montpellier, Toulon a tout bon !
Publié le , mis à jour

À Marseille, dans un match marqué par de nombreuses imprécisions, Toulon, meilleur dans la circulation du ballon et plus incisif s’impose logiquement contre Montpellier (28-6). Les Varois ont su aller chercher le bonus offensif en fin de rencontre. Au classement ils dépassent leurs adversaires du jour et remontent à la troisième place.

Le résumé

Dans un Orange Vélodrome qui n’affichait pas plein pour l’occasion mais qui était somme toute plutôt assez bien garni (40 000 spectateurs), les deux équipes ont offert un spectacle quelque peu laborieux aux spectateurs présents en tribunes. Le début de match s'est révélé être une véritable partie de cache-cache entre Varois et Héraultais qui se jaugeaient par du jeu au pied et de nombreuses chandelles envoyées dans le ciel phocéen. Il fallait ainsi attendre la 15e pour voir l’artilleur casqué de Toulon, le Gallois Leigh Halfpenny ouvrir le score après un premier échec sur le poteau. La suite de la 1ère mi-temps se résumait à un combat d’avants et à de très nombreuses imprécisions techniques. Les en-avants, et mauvaises passes étaient ainsi le fil conducteur de quarante premières minutes disputées sur un faux rythme. Il fallait ajouter à cela l’échec des buteurs -Halfpenny pour le RCT, Steyn pour le MHR- au pied sur des longues distances. Toulon, maladroit mais plus tranchant dans ses attaques, et surtout mieux structuré au niveau de son paquet d’avants trouvait la faille une première fois à la 33e par l’intermédiaire de son capitaine Guilhem Guirado à la conclusion d’un maul pénétrant. Deux minutes plus tard, le talonneur du MHR Charles Géli récoltait un carton jaune pour des fautes à répétition dans les rucks. À la mi-temps, après une nouvelle pénalité de Halfpenny le score était de 13-3. La deuxième mi-temps voyait Toulon creuser l’écart après un essai de son surpuissant ailier fidjien Josua Tuisova, qui profitait d' un espace entre Mikautadze et Nadolo pour aller derrière l’en-but. Au départ, un ballon perdu en touche par Montpellier sur les 50 mètres, après un lancer assuré en touche par... Benoît Paillaugue, reconverti talonneur en raison du carton jaune de Géli. Montpellier tentera vainement de réagir mais les Héraultais, coupables de mauvais choix dans les dix derniers mètres, et qui se précipitaient sur leurs ballons n’y arriveront pas, se cassant les dents sur la très sérieuse défense des Rouge et Noir. Contrés et même dominés physiquement, à l’image de l’avancée des avants Toulonnais à la 69e sur un ballon porté, les Montpelliérains devront même concéder le bonus offensif dans les dernières minutes. Liam Gill, rentré à la place de Duane Vermeulen- qui faisait son retour à la compétition-, jouait vite une pénalité à la main. Poussé par ses coéquipiers, il s’écroulait sous les poteaux pour un troisième essai et une victoire sans réelle contestation. Montpellier repart bredouille à défaut de «fanny» de Marseille.

 

Le fait du match

Les avants toulonnais ont livré une sacrée partie. Très réactifs et incroyablement mobiles notamment en deuxième mi-temps avec le coaching effectué, ils ont fait la loi au centre du terrain et se sont offerts des jolis avancées au sein de la défense héraultaise. La troisième ligne Ollivon-Fernandez-Lobbe - Vermeulen a notamment été très propre avant l’entrée de Gill. Les passes après contacts n’ont pas manqué et les décalages effectués se sont montrés assez décisifs comme sur l’essai de Tuisova à la 45e. En mêlée fermée, le match a semblé plus équilibré mais la performance d’ensemble du huit varois doit être soulignée.

 

L’homme du match

Fernandez-Lobbe a encore une fois été de tous les combats. Haranguant ses coéquipiers à la moindre occasion, comme à son habitude, l’Argentin a « pourri » les ballons en sortie de rucks et a su faire les choix justes notamment quand ils se présentaient à lui. Régulateur et précieux une nouvelle fois.

 

L’essai du match

Josua Tuisova a débloqué son compteur d’essais et il aura fallu attendre la 7ème journée pour cela. Champion olympique de Rugby à VII avec ses compatriotes fidjiens à Rio, le phénomène n'est revenu dans l'équipe toulonnaise que depuis trois semaines et a donc inscrit son premier essai de la saison à la 45e. Et ce ne fut pas le plus compliqué à marquer. Tuisova a fait jouer sa vitesse en s’engouffrant dans la brèche présente et béante entre son ancien coéquipier Mikautadze et Nadolo.

 

Les meilleurs : à Toulon : Guirado, Gorgodze, Manoa, Ollivon, Fernandez-Lobbe, Vermeulen, Tuisova

À Montpellier : Jac.Du Plessis, Qera, O’Connor

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?