Le club des Jalles s’invite

  • Le  club des Jalles s’invite
    Le club des Jalles s’invite
Publié le , mis à jour

Pour servir les ambitions du club et d’un groupe sportif déterminé, le SMRC a mobilisé les partenaires autour de son projet. Une réussite.

Une position, au mérite, de numéro deux dans la grande agglomération bordelaise, derrière la structure professionnelle UBB, est censée vous ouvrir d’heureuses perspectives. Le Saint-Médard Rugby Club espère tirer profit de cette embellie et vient de le démontrer au cours d’une remarquable soirée de présentation de son nouvel outil de développement. Il y avait foule dans l’établissement mérignacais « La Canopée » pour entendre le président Pierre Poitevin, le vice-président Laurent Julien et le président du « XV des Jalles » Jacques Marquehosse, lancer de concert les bases du « Business Club XV des Jalles ». Les nombreux partenaires présents ont entendu le message d’un club ancré depuis près de 50 ans dans la formation, mais qui a la volonté « d’atteindre rapidement le Million en termes de budget » actuellement chiffré à hauteur de 800 000 €. Pour y parvenir, un groupe de travail a été composé et sa force et son envie ont abouti à la création du Business club. Ils sont douze membres fondateurs, « comme les apôtres, fait remarquer Jacques Marquehosse. Nous voulons répondre aux besoins d’un club qui respire une identité heureuse. » L’ancien arbitre Hervé Dubès, membre du XV des Jalles, est en charge de l’évènementiel pour : « faire le lien entre rugby et économie. » Cependant, d’autres axes de travail sont développés associant rugby et études, création d’un centre d’entraînement labellisé et réhabilitation, ô combien nécessaire, du stade. Ce soir là, le représentant de la municipalité « fière de son club » a révélé l’intention de la ville d’accompagner les projets en matière de formation et d’outil de travail : « Nous travaillons d’ores et déjà sur la réhabilitation de la tribune et des structures de réceptif. »

Stabilité et confiance

L’annonce a été captée cinq sur cinq par le groupe des joueurs seniors et leur encadrement conviés à la fête. C’est maintenant à eux de jouer. Le technicien en chef Patrick Vergé ne cache pas que le recrutement ciblé privilégie l’état d’esprit. « C’est un critère vital,assure-t-il. C’est la solution pour obtenir des résultats. Mais nous avons aussi la volonté d’intégrer quelques jeunes du club. » Le SMRC ressent-il des craintes ? Le coach Benjamin Andreu ose un aveu : « Le risque c’est l’excès de confiance que nous n’avions pas la saison dernière. Au contraire, nous avions beaucoup d’humilité car nous étions inquiets. En matière de jeu, nous avons progressé tout au long de l’année et nous aimerions partir de nos acquis du mois de mars dernier. » Certes les coachs Vergé, Andreu, Torregrarray et Paulin se montrent prudents, le championnat sera dense, mais une confiance les habite. Et ce sentiment a pris corps il y a quelques mois, ainsi que l’exprime Benjamin Andreu : « Nous avons conservé volontairement 90 % de l’effectif et nous sommes donc censés partir avec plus de certitudes. La saison dernière nous avons constaté que nous étions capables de faire de bons résultats, cette stabilité et cette confiance doivent nous faire gagner du temps. Mais attention à l’effet inverse. » La méfiance n’est pas une ennemie quand elle s’oppose à l’optimisme et à la bonne humeur qui se dégageait de la jolie soirée saint-médardaise.

Par Gérard PIFFETEAU

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?