Boxing day : La Ligue fait un pas, les joueurs maintiennent la pression

  • Boxing day : La Ligue fait un pas, les joueurs maintiennent la pression
    Boxing day : La Ligue fait un pas, les joueurs maintiennent la pression
Publié le , mis à jour

Les joueurs professionnels, réunis lors de l'AG de Provale, avaient décidé de boycotter la Nuit du Rugby prévue ce lundi soir pour protester contre l'organisation de deux matchs de Top 14 le 24 décembre. Ils ont revu leur position après la proposition de la Ligue de n'en disputer qu'un seul mais refusent toujours de jouer à cette date.

Après une heure et demie d'échanges infructueux avec Paul Goze, les joueurs avaient décidé de boycotter La Nuit du Rugby, qui se tiendra ce soir et sera retransmise en direct sur Canal + décalé (20h30). Les débats houleux n'avaient en effet pas permis de trouver de compromis, le président de la Ligue campant sur sa position d'organiser deux matchs de Top 14 le 24 décembre, comme prévu par le diffuseur Canal +, et les joueurs refusant d'en jouer un seul.   « Je m'attendais vraiment à ce que, pour une fois, on se retrouve sur ce point-là, avait déclaré le président de Provale Robins Tchale-Watchou à l'issue de la réunion. On parle juste d'être en famille le soir du 24 décembre là ! Aujourd'hui, on ne parle plus que d'argent. Le rugby, ce n'est plus que ça. Les joueurs se sentent trahis quelque part, et pas du tout entendus. Comme certains clubs ne souhaitaient pas non plus jouer à cette date, on pensait qu'on n'aurait pas besoin de batailler. On tombe de haut. »

La LNR revoit sa position

Face à la menace des joueurs, la LNR a revu sa position dans l'après-midi et leur a proposé de ne disputer qu'un seul match le jour du réveillon. Une décision appréciée par les joueurs, qui ont décidé de lever leur boycott. Ils n'en restent pas moins mobilisés et déterminés à ne pas jouer du tout le 24 décembre. Ils se réservent donc la possibilité d'une action si leurs demandes ne sont pas entendues. Même si les choses ont avancé, l'affaire n'est donc pas réglée.

Emilie Dudon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?