Une ambition réelle

  • Une ambition réelle
    Une ambition réelle
Publié le , mis à jour

En entente avec Saint-Genis-Laval, Genas-Pusignan a lancé une équipe féminine, après l’arrêt de l’équipe chez son club partenaire. L’ambition reste la même : la qualification.

À l’intersaison, Saint-Genis-Laval, une équipe référence dans l’agglomération lyonnaise, a dû se résoudre à fermer définitivement la porte du vestiaire. Elle restait pourtant sur plusieurs qualifications d’affilée en Fédérale. Mais, voilà, comme beaucoup de clubs, elle a fini par manquer de combattantes et a dû arrêter en raison d’un manque d’effectif. « Nous n’avions plus que onze joueuses, explique la présidente, Béatrice Bonnet. Certaines filles se sont mariées, d’autres veulent des bébés et quelques-unes ont raccroché les crampons, atteintes, par la limite d’âge. »

Les joueuses ont donc pris la direction de Genas-Pusignan, club avec lequel Saint-Genis-Laval était en entente la saison dernière, et ont rejoint définitivement les « Harlequeens », en Fédérale 2. Elles ont rejoint les sept joueuses déjà licenciées au Reel XV. Renforcées par une dizaine d’autres rugbywomen, venant d’autres clubs ou débutant le rugby.

solidarité

Comme dans leur ancien club, avec un effectif assez expérimenté, elles viseront le haut du tableau de leur poule, malgré une défaite concédée lors de la première journée, à Unieux, sous la direction de Vincent Delmas, qui vit sa première expérience à la tête d’une équipe féminine mais n’est pas insensible à la pratique, sa sœur évoluant à Sassenage. « Les filles sont très appliquées, très soudées, se réjouit le technicien, qui prépare le DEJPS. Le but est de décrocher la première place et sinon, d’être au moins dans les deux premiers est notre objectif. Beaucoup de joueuses sont expérimentées pour encadrer les débutantes. Elles ont une bonne connaissance du rugby. » Il reste maintenant à mettre enfin la marche avant dimanche prochain à domicile contre Romagnat et à décrocher une première victoire pour lancer la saison.

Par Sébastien FIATTE

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?