Lavaur – Grasse : En construction

  • Lavaur – Grasse : En construction
    Lavaur – Grasse : En construction
Publié le , mis à jour

Avec sept points au compteur, les Vauréens veulent rapidement passer la marche avant pour s’éloigner de la zone rouge.

Le début de saison des Vauréens impose une double lecture. La première, purement comptable, fait apparaître un bilan d’une victoire à domicile et de deux défaites en déplacement, « le minimum syndical », selon Mathieu Bonello. La seconde souligne que chacun des matchs, même ceux perdus, a rapporté un bonus, « on ne peut pas se satisfaire de bien perdre », balaye le manager vauréen en fixant un autre cadre : « C’est un début de saison moyen. Nous avons connu un déficit dans notre jeu au pied et, à ce niveau, il faut être efficace. »

S’il suscite des regrets, ce départ timide mais certainement pas manqué éveille aussi des espoirs, à commencer par ceux placés sur la réception de Grasse lors d’un match qui doit confirmer le potentiel tarnais. « Nous ne sommes pas encore suffisamment dans le rythme pour nous permettre de regarder plus loin et de nous fixer des objectifs à plus long terme. Nous sommes dans la construction, dans la progression aussi et le plus important est d’avancer par étapes », assure l’ancien talonneur castrais qui prend ses marques dans ses nouvelles fonctions.

Un projet partagé

« Je me régale. C’est un projet qui se bâtit de A à Z, avec un groupe qui a connu beaucoup de changements et qui se retrouve avec un nouveau staff, de nouveaux adversaires aussi. » Dans la découverte, les Vauréens n’ont toutefois pas le temps de rester dans l’observation. Il faut faire vite et bien. « Les choses commencent à se mettre en place. Notre défi est d’avancer dans nos résultats tout en permettant notre équipe de se construire techniquement, mais surtout humainement. Nous n’avons sans doute pas pris tous les points auxquels nous pouvions prétendre sur nos premiers matchs, mais l’état d’esprit est au rendez-vous. Il correspond à notre vision du rugby et constitue la base du projet que nous voulons développer. C’est un projet qui appartient au groupe.»

Cet état d’esprit, les Vauréens devront l’afficher face à une équipe de Grasse déjà sur la sellette en n’ayant récolté que deux bonus défensifs malgré deux matchs disputés à domicile.

Par Jean-Pierre Dunand

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?