Bosviel et Montauban au sommet

  • Bosviel et Montauban au sommet
    Bosviel et Montauban au sommet
Publié le / Mis à jour le

Même s'ils ont perdu en fin de rencontre un point de bonus offensif qui leur était acquis, les Montalbanais ont réalisé un nouveau match plein à Sapiac.

Montauban 38 - 23 Beziers

Par David Bourniquel

 

Résumé de la rencontre

Montauban l'emporte mais aura un petit goût amer en bouche en devant se contenter de quatre points alors qu'ils avaient le bonus dans la poche (lire par ailleurs). Malgré les regrets, en inscrivant quatre essais contre Béziers, le bilan est positif pour les Tarn-et-Garonnais. Plus puissants, mieux organisés, souverains dans le combat, les locaux n'ont laissé aucune chance à des Biterrois qui n'en finissent plus de sombrer au classement.

Emmenés par un Jérôme Bosviel exceptionnel, l'USM entamait la rencontre sur les chapeaux de roues et prenait le large en première période. Menant deux essais à zéro, ils cherchaient à obtenir le bonus offensif, qu'ils finissaient par obtenir en inscrivant un troisième essai par Tupuola. Las, Béziers, sur une de ses seules incursions dans le camp de l'USM parvenait à aller dans l'en-but, privant à ce moment là les locaux de leur bonus … Avant une fin de match incroyable ...

 

L'essai de la rencontre

La réalisation de Jérôme Bosviel. On joue la 21e minute. Sur un ballon anodin, Maxime Mathy réalise un premier exploit en perçant le premier rideau de Béziers. Le jeu rebondit et la balle arrive sur Jérôme Bosviel qui en remet une couche : accélération colossale pour déposer quatre défenseurs avant d'aplatir en coin et de transformer lui-même le chef-d'œuvre ! Montauban mène alors 20 à 3 !

 

Le fait du match

Les dix dernières minutes complètement folles. Montauban mène trois essais à zéro et tient son bonus offensif. Mais Béziers s'accroche et parvient à inscrire un essai par Yacine Maamry. Tout est alors à refaire pour les locaux qui repartent à l'attaque. Sur une nouvelle inspiration géniale de Bosviel, Loris Tolot offre un quatrième essai et les Montalbanais conquièrent leur bonus, pour de bon pensent-ils. D'autant plus que sur l'action suivante, Jérôme Bosviel, encore lui, s'échappait plein axe pour filer marquer ! À cinq mètres de l'en-but et alors qu'il était tout seul, l'ouvreur trébuchait et venait commettre un en-avant en tombant à quelques centimètres de la ligne ! Cet essai, qui devait permettre de mener 5 – 1 était tout fait mais ne sera jamais marqué. Les Montalbanais vont s'en mordre les doigts. Sur l'action suivante, Quentin Libes, au bout d'une course effrénée, s'écroulait dans l'en-but de Montauban. Quatre essais à deux, pas de bonus pour Montauban. Rageant !

 

L'homme du match

Comme souvent cette saison, Jérôme Bosviel a été éblouissant. Il a écœuré les Biterrois à lui tout seul. Outre son sublime essai, il a rempli toutes les lignes des statistiques en s'offrant pénalités, transformations, et même drop-goal. Le premier « full house » de la saison en Pro D2. Un fait rare et précieux, garant d'un match de très haut niveau. Et pour compléter le tout, c'est lui qui offrait à Loris Tolot l'essai du bonus offensif montalbanais (provisoire à ce moment de la rencontre). Du grand art.

 

Les meilleurs

Bosviel, Sergueev, Lo. Tolot ; Munro, Ramoneda.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir