Toulouse respire, Pau s'étouffe

  • Toulouse respire, Pau s'étouffe
    Toulouse respire, Pau s'étouffe
Publié le , mis à jour

Malmenés en deuxième mi-temps mais obstinés et combatifs, les Toulousains ont glané à Pau leur premier succès à l'extérieur en championnat. Les Béarnais, défaits pour la troisième fois à domicile, s'enfoncent quant à eux au classement.

Le match :

Il a fallu attendre la 63e minute pour voir la Section paloise prendre plus d'une longueur d'avance au tableau d'affichage. Jusque-là, du moins, jusqu'à l'entame de la deuxième mi-temps, le Stade toulousain maîtrisait parfaitement les débats. S'appuyant sur un alignement dominateur et un Jean-Marc Doussain efficace au pied, les protégés d'Ugo Mola menaient rapidement 9-3, avant le premier essai palois inscrit par Daniel Ramsay (30e). Mais cela n'avait pas déréglé la machine haut-garonnaise qui, grâce à un drop-goal de Doussain puis un essai de Julien Marchand derrière un groupé pénétrant, reprenait ses aises à la pause (17-10). Mais quelle entame de deuxième des Palois ! Déchaînés, ils squattaient les 22 mètres stadistes. C'est donc logiquement qu'ils égalisaient grâce à l'essai en coin de Watisoni Votu (47e) puis, après l'heure de jeu, prenaient l'avantage par l’incontournable Tom Taylor (20-17). C'était sans compter sur les ressources des visiteurs, peu en réussite ces dernières semaines. Joe Tekori contrait un ballon et inscrivait ainsi le deuxième essai toulousain à la 68e (24-20). Malgré les assauts palois dans les utlimes minutes, la muraille stadiste ne craquait plus. Et le club le plus titré de France ramenait un succès plus que précieux.

Le tournant :

Le contre de Tekori

On jouait la 68e minute et la Section paloise, dominatrice dans le second acte, menait au score (20-17). C'est alors que, sous pression dans leurs 22 mètres, les Béarnais cherchaient à se dégager. Colin Slade s'emparait du ballon derrière un regroupement et cherchait à taper le plus loin possible. Mais Joe Tekori, au bord du ruck, avait tout vu et contrait l'ouvreur all black. Le deuxième ligne samoan récupérait le ballon et s'en allait, grâce à sa puissance, marquer le deuxième essai toulousain. Ce qui redonnait l'avantage aux siens à l'entame de la dernière ligne droite.

Le joueur :

Daniel Ramsay

Quel match ! Il fut de tous les combats, aux quatre coins du terrain. Déjà excellent contre Cardiff en Challenge Cup, Daniel Ramsay avait logiquement été reconduit au sein de la deuxième ligne paloise. Choix payant. Outre son activité et son exemplarité dans les zones chaudes, il s'est carrément montré décisif. En effet, c'est le Néo-Zélandais qui, en force, a inscrit le premier essai des siens à la demi-heure de jeu. Et, dans l'entame du second acte, c'est encore lui qui, en bout de ligne, a fixé l'ultime défenseur toulousain pour décaler Votu, lequel s'offrait le deuxième essai béarnais.

L'essai :

Watisoni Votu

C'est l'essai qui est venu récompenser les efforts palois en début de deuxième mi-temps. Les hommes de Simon Mannix monopolisaient alors le ballon et multipliaient les temps de jeu pour déstabiliser la défense toulousaine. Assez pour créer un surnombre sur l'extérieur derrière derrière un énième renversement. Le deuxième ligne Daniel Ramsay arrivait alors lancé et se permettait de passer les bras après contact pour servir Watisoni Votu en bout de ligne. Ce dernier, en puissance, terminait cette action d'envergure.

Les meilleurs :

A Pau : Ramsay, Armitage, C. Smith, Taylor.

A Toulouse : Marchand, Dusautoir, T. Gray, Marques, Médard.

Jérémy Fadat
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?