Colomiers marche sur Dax

  • Colomiers marche sur Dax
    Colomiers marche sur Dax
Publié le

Au terme d'un match maîtrisé, les Columérins disposent sans trembler de Dacquois courageux mais limités (46-22). Une préparation idéale avant le déplacement à Perpignan, dimanche prochain.

Résumé

Le suspense a duré un gros quart d'heure. Le temps pour les Dacquois de sanctionner le début de match fébrile des locaux en inscrivant deux pénalités par leur ouvreur Adrien Bau (0-3, 3e ; puis 0-6, 14e). Et puis la machine columérine s'est mise en route. Plus puissants, mieux organisés, les hommes du duo Goutta – Filiatre n'ont pas tardé à trouver la faille dans la défense trop perméable des Dacquois. Les Thomas Ramos, Maxime Lafage ou Florian Nicot ont donné le tournis à leurs visiteurs, en multipliant les offensives. C'est Florien Nicot qui le premier est venu aplatir un essai permettant aux Columérins de prendre le score après la transformation de Thomas Ramos (7-6, 18e). Colomiers était lancé. L'ailier Vunibaka cassait deux plaquages bien trop tendres et s'écroulait en-but à son tour (14-6, 28e), avant que le pilier Anthony Roux n'offrent le bonus aux banlieusards toulousains (21-6, 37e). Bau, auteur d'une troisième pénalité pour Dax, réduisait le score (21-9, 40e) mais le mal était fait. Les siens ne se remettraient jamais de cette première mi-temps où ils n'ont pas su contenir la fougue columérine. Malgré deux pénalités de Bau en tout début de deuxième mi-temps (21-12, 43e ; puis 21-15, 45e), Dax buvait le calice jusqu'à la lie : Thomas Ramos sur deux pénalités (54e, 60e) puis deux essais de Turashvili (65e), Plazy (67e) et Hilsenbeck (67e) alourdissaient le score en faveur de Columérins décidément très en verve. 46 à 22, score final, après une réduction du score de Pierre Choinard à deux minutes du terme. Colomiers impressionne et glane son deuxième bonus consécutif à domicile.

 

L'essai

Le dernier essai de Plazy. Tout juste entré en jeu, le jeune ailier plaçait une course folle pour déchirer la défense sur près de 40 mètres. Quelle pointe de vitesse. Cet essai enterrait définitivement tout espoir aux Dacquois d'ôter le bonus offensif à leurs hôtes.

 

L'homme

Thomas Ramos. L'arrière columérin s'épanouit de plus en plus et cela transparaît sur le terrain. Le jeune numéro 15, ex du Stade toulousain, a sonné la révolte en étant le joueur le plus en vue en début de rencontre, n'hésitant pas à relancer son équipe lorsque celle-ci peinait à trouver la bonne carburation. Ses courses, sa vista et sa précision dans le jeu au pied ont fait la différence. Même lorsque le match était joué, Thomas Ramos a su rester concentré. Il n'a raté qu'une transformation sur les huit coups de pied tentés.

 

Le tournant

Le cœur de la première période. Les Dacquois, pourtant bien dans le match, ont craqué en l'espace de 20 minutes, encaissant trois essais et offrant le bonus offensif aux Columérins sur un plateau. Sans doute les Landais avaient-ils déjà la tête à leur réception de Montauban la semaine prochaine.

 

Les meilleurs

à colomiers Ramos, Nicot, Lafage, Vunibaka ; à Dax, Bau.

 

Par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?