Ruffec au féminin

  • Ruffec au féminin
    Ruffec au féminin
Publié le , mis à jour

Cette année une équipe a vu le jour et les joueuses mettent tout leur cœur à l’ouvrage pour faire, de cette aventure, la plus belle qui soit.

Alors que l’équipe senior masculine de Ruffec vient de finir sa phase aller sur un bilan de cinq victoires, le club charentais mise aussi ses espoirs avec une équipe féminine à VII. Un défi intéressant pour le club, d’autant plus que cela faisait plus de dix ans que des femmes n’avaient pas foulé la pelouse du Stade Jean-Pierre-Chêne. « Le projet s’est lancé l’année dernière, nous étions une vingtaine mais nous n’étions inscrites qu’en loisirs », affirme Marina Lonardi, actuelle capitaine de l’équipe. Mais cette année, au vu de l’effectif motivé pour former un groupe, les jeunes joueuses du RAC ont décidé de se lancer dans la compétition de rugby à VII. Elles sont passées d’un entraînement par semaine à deux. Elles partagent même, quelques vendredis, le terrain avec l’équipe sénior sous les conseils de leur coach Christophe, et même d’Élise, qui a acquis cette année le statut d’entraîneur au même titre que celui de joueuse. Et comme toute équipe qui se respecte, elle porte un nom : « les fRAC’Asses », en référence au RAC, Ruffec Athlétique Club. Grâce à une entente et à quelques jeunes filles de la ville de Couhé qui ont intégré le groupe, Élise, Charlène, Sandra, Marianne, Jennyfer, Audrey, Marie, Clarisse, Céline ou encore Anne-Sophie, toutes ont décidé de se lancer le pari de faire du rugby sous un seul et même maillot, celui de Ruffec.

Un club au soutien

Et autant dire que le club charentais met tout en œuvre pour intégrer au mieux son équipe féminine à la vie de ce club fondé en 1965. Les filles ont joué samedi leur deuxième tournoi à VII avec leur nouveau maillot conçu par un sponsor local, Valco SNRI, une société de robinetterie basée à Ruffec. Mais en plus de cela, les supporters sont au soutien. Pour certaines, il s’agit de leurs compagnons, pour d’autres leurs enfants. Petit à petit c’est un groupe qui se forme avec des jeunes femmes, qui pour certaines se connaissent depuis quelque temps pour d’autres apprennent à se connaître. Et elles n’ont qu’un objectif en tête « fracasser » la baraque cette saison.

Par Jessica Fiscal

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?