Wisniewski : « On ne peut plus calculer »

  • Wisniewski : « On ne peut plus calculer »
    Wisniewski : « On ne peut plus calculer »
Publié le

Remplaçant la semaine dernière, le capitaine du FCG effectuera à Clermont son grand retour comme titulaire, après plus d'un mois d'absence dû à une fracture du gros orteil. Et espère que, dénuée de pression négative, son équipe parviendra à donner une bonne réplique au leader.

Que peut espérer Grenoble dans un déplacement qui s'annonce des plus déséquilibrés sur le papier ?

Nous sommes la plus mauvaise défense du championnat, dont Clermont est la meilleure attaque. Les faits sont là, et il ne faut pas se voiler la face. Tout ce que l'on peut faire, c'est en prendre conscience. Depuis le début de la saison, nous avons concédé le bonus offensif lors de tous nos déplacement. Nous savons bien que cela n'est pas acceptable. 

 

L'avantage avec un déplacement chez le Clermont actuel, c'est que vous évoluerez sans aucune pression...

Ce sont presque les meilleurs matchs à jouer ! Il n'y a aucune pression de résultat, juste l'envie de jouer le plus libéré possible, de tenter des choses. Nous nous sommes déjà déplacés à Toulon dans cet état d'esprit et nous avons réussi de jolies choses offensivement. Malheureusement, la semaine dernière, nous avons trop subi en mêlée. Quand on prend quasiment trente points dans ce seul secteur de jeu, difficile d'espérer ramener un résultat. Mais si nous corrigeons cela, je suis persuadé que nous pouvons fournir une belle opposition à l'ASMCA.

 

Déjà très handicapé par les blessures, le FCG se déplacera quasiment avec son équipe-type. Un risque, avant la cruciale réception de Bordeaux ? 

On n'a plus le choix ! Nous avons déjà perdu deux matchs à domicile, dont un contre un concurrent direct pour le maintien. Il faudra forcément réussir au moins un coup à l'extérieur pour le compenser. Et à notre niveau, on ne peut pas se permettre de calculer ou de choisir ses matchs. Il faut se déplacer partout avec l'envie de ramener quelque chose. En espérant qu'un jour, une équipe nous prendra un peu de haut et nous permettra d'accrocher un résultat... 

 

Vous effectuerez votre grand retour comme titulaire après plusieurs semaines d'absence. Vos sensations sont-elles satisfaisantes ?

Mon pied va bien, les sensations sont bonnes, et je suis très heureux de revenir. Petit à petit, certains de nos joueurs rentrent, comme Rory Grice, Hendrik Roodt, Dayna Edwards... Au-delà du résultat, ce match à Clermont doit servir à ces derniers pour engranger du temps de jeu, et pour toute l'équipe à retrouver de la confiance en vue de la réception de Bordeaux.

 

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?