Mont-de-Marsan en toute logique

  • Mont-de-Marsan en toute logique
    Mont-de-Marsan en toute logique
Publié le , mis à jour

Première victoire à l’extérieur pour les Montois cette saison, qui croquent d’inquiétants Biterrois. Supérieurs dans tous les secteurs, ils méritent amplement leur succès. Cinquième défaite consécutive pour l’ASBH qui poursuit sa descente aux enfers. Les Biterrois sont pour la première fois de la saison relégables (14e à égalité avec Albi). 

LE RÉSUMÉ

Une statistique résume assez bien le premier acte fermé de cette opposition. L’ASBH a récolté quatre pénalités et a inscrit neuf points au pied par Munro (100% de réussite). Elle a à l’inverse commis huit fautes, mais Mont-de-Marsan n’a marqué aucun point au pied. Plus efficaces, les Biterrois ont bonifié chacune de leurs (rares) entrées dans le camp adverse. Dominés en conquête et sur la possession du ballon, ils ont plié et n’ont rompu qu’à une reprise (essai de Muzzio). Grace à sa défense et à une occupation du terrain parfaitement gérée par sa charnière. Les Montois sont parvenus à tenir la balle, à imposer plusieurs temps de jeu et à percer. Mais se sont montrés trop imprécis techniquement et surtout souvent trop gourmand, en refusant de taper plusieurs pénalités. Changement de stratégie en seconde période. Ultra-dominateurs, les Montois décident cette fois-ci de s’appuyer sur leur buteur, Danre Gerber pour punir l’indiscipline héraultaise (15 pénalités et un jaune). Choix payant. Le Sud-Africain passe douze points et permet à son équipe de se détacher au score. Jamais inquiété par des Biterrois à bout de souffle et à court de munitions, les troupes du capitaine Tastet s’impose logiquement à la Méditerranée. L’ASBH, toujours aussi faible et inquiétante en conquête, concède une seconde défaite à domicile. La cinquième consécutive. La crise est proche.

 

LE TOURNANT DU MATCH

La blessure de Julien Blanc déstabilise Béziers. Touché aux ischios-jambiers, le numéro neuf héraultais a été obligé de quitter le terrain en début de seconde période. Une lourde perte pour l’ASBH, accentué par le fait qu’aucun demi de mêlée n’était présent sur le banc. Du coup, c’est l’arrière ou ouvreur Thibault Suchier qui a assuré tant bien que mal l’intérim à ce poste stratégique. Le staff héraultais, qui avait à sa disposition un espoir, Paul Champin, a peut-être pris un risque trop important…

 

LE SECTEUR FORT

La mêlée de Mont-de-Marsan. Les visiteurs ont ridiculisé Béziers en mêlée en récoltant six pénalités et un bras cassé. Une démonstration de force atténuée par la friabilité de l’édifice biterrois, qui fut décisive. Comme la prestation en touche où les Montois ont réalisé un 100% sur leurs lancers. A l’inverse, l’ASBH a perdu cinq de ses huit lancers. La conquête rouge et bleue coule de semaine en semaine. L’HOMME DU MATCH Carlos Muzzio, le petit “taureau” argentin. Auteur d’une prestation majuscule et de son premier essai de la saison, le pilier droit a avancé sur chacune de ses charges. Leader de combat, excellent en mêlée, il a fait déjouer les Biterrois dans les rucks et s’est montré très agressif dans ce secteur. L’homme fort du pack montois. 

 

LES MEILLEURS : à  Mont-de-Marsan : Muzzio, Tastet, Garault, Astle, Blanchard, Gerber, Salawa ;

À Béziers : Blanc, Ramoneda, Peyras-Loustalet

 

Par Julien Louis

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?