XV de France version Novès, saison 2

  • XV de France version Novès, saison 2
    XV de France version Novès, saison 2
Publié le

Après une première année à créer un groupe, Guy Novès commence la second acte de son mandat par un test-match face aux Samoans (17h45). Plus que la victoire, ce sont les progrès dans le jeu qui sont attendus.

Au soir du second test-match contre l'Argentine, le 25 juin dernier à Tucuman, Guy Novès avait au moins acquis la certitude qu'un groupe était en passe de voir le jour. Cette large victoire (0-27) sur des Pumas, qui avaient peut-être déjà la tête au Rugby Championship, avait fait naître sur le visage du sélectionneur un mince sourire, qui en disait long. « On va pouvoir construire » affirmait-il dans ce qui servait de salle de presse : un hangar à bestiaux éclairé par de pales néons à la lumière blafarde.

Depuis la rentrée, le XV de France a retrouvé des couleurs. Il a été remis, par la grâce d'une nouvelle convention entre la FFR et la LNR, au centre du débat. Il a ainsi bénéficié de trois stages et de deux semaines complètes pour préparer ce premier test face aux Samoans. Un confort inédit pour le staff et les joueurs du groupe France, assurément. Un gage de résultats ? Rien n'est moins sûr à en croire Guy Novès. « Les idiots qui pensent que maintenant qu'il y a la convention on n'a plus d'excuses... Je n'en demande aucune à personne» lâchait-il en fin de semaine dernière.

Et pour cause. Sans doute ne faut-il pas se bercer de trop d'illusions. Renverser en quelques semaines une courbe de résultats inéluctablement tournée vers le bas depuis trop d'années, c'est comme retourner une casserole de caramel mou dans un moule à gâteau ; ça prend du temps. Certes, les Bleus de Guilhem Guirado ne peuvent pas se permettre de rater leur début de tournée. Certes, une défaite face au Samoa, ficherait mal. Très mal, même... Certes, une victoire « moche » ne serait pas la bienvenue, surtout quand l'ambition de Novès est d'offrir du plaisir aux supporters tricolores. Mais, il sera surtout plus cohérent d'analyser la performance d'ensemble des Bleus à l'issue de cette première saison. Entre la visite des Australiens (19 novembre), des Blacks (26 novembre), le prochain Tournoi des 6 Nations et les trois test-matchs en Afrique du Sud en juin, on en saura bien d'avantage sur les bienfaits de cette nouvelle convention, mais aussi sur la capacité de Guy Novès à relever le XV de France.

De toute évidence, ce premier rendez-vous donnera la tonalité des échéances à venir. Il aura également son importance dans la perspective de la prochaine Coupe du monde. Actuellement, le XV de France pointe à la huitième place du classement World Rugby. Ce positionnement n'a rien d'anecdotique : il assure pour l'instant aux Bleus une place de tête de série pour le prochain tirage au sort des poules du Mondial 2019, qui aura lieu au mois de mai prochain. A minima, les joueurs de Novès devront conserver cette place. Et cela passe évidemment par des victoires probantes contre les nations majeures. Mais pas seulement...

Arnaud Beurdeley
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?