Mont-de-Marsan s'en est vu

  • Mont-de-Marsan s'en est vu
    Mont-de-Marsan s'en est vu
Publié le / Mis à jour le

Ternes et peu inspirés, les Montois ont eu toutes les peines du monde à se défaire d'un promu sans complexe.

Mont-de-Marsan 16 - 10 Angoulême

Par Pierre Baylet

 

Résumé de la rencontre

On attendait des Montois de feu après leur victoire en terre biterroise, il n'en a rien été. Face à des Charentais solides, à l'état d'esprit irréprochable, et n'ayant pas peur de déplacer le ballon, les hommes de Laussucq et Auradou ont peiné à trouver des solutions, d'autant qu'ils se sont fait prendre alors qu'ils étaient en supériorité numérique. Sur un ballon abandonné en route, Bolakoro perçait et envoyait son ailier Riva à l'essai. Heureusement, les Montois recollaient juste avant la mi-temps. En seconde période, en simplifiant les choses sous un crachin peu propice aux grandes envolées, ils arrivaient à préserver l'esentiel, sans vraiment convaincre.

 

Le fait du match

C'est sûrement l'expérience des Montois qui leur a permis de se sortir de ce guêpier. Là où les Angoumoisins ont commis quelques fautes inutiles et fait preuve de naïveté, les Montois ont su rester disciplinés et revoir leurs ambitions de jeu au large à la baisse, sentant bien qu'ils n'étaient pas dans un grand soir. Suffisant pour l'emporter dans la douleur, en attendant des jours meilleurs.

 

L'essai de la rencontre

Les acteurs jouaient la 32ème minute et le Stade Montois bénéficiait d'une nouvelle mêlée à cinq mètres sous les poteaux adverses. Les précédentes n'ayant rien donné, les Landais décidaient de changer leur fusil d'épaule. Otazo se plaçait côté droit. Sur la sortie de balle, Malet jouait justement à droite avec son demi de mêlée, lequel s'arrêtait en pleine course pour renverser côté gauche sur Otazo. Le demi d'ouverture voyait s'ouvrir la porte devant lui et il s'y engouffrait pour aller jusqu'à l'en-but.

 

Le joueur de la rencontre

Pour son premier match entier, le demi de mêlée Christophe Loustalot a montré des qualités de bon gestionnaire. Buteur et excellent au pied derrière sa mêlée, il a su soulager son équipe et prendre le jeu à son compte pour remettre un peu d'ordre dans la maison landaise. Encourageant pour la suite de la saison.

 

Les meilleurs

Cabannes, Salawa, Loustalot, Tastet, Astle, Muzzio ; Bolakoro, Ayestaran, Laulhé, Lescure, Roger, Taelega, Halavatau

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir