Castres l'a bien mérité

  • Castres l'a bien mérité
    Castres l'a bien mérité
Publié le , mis à jour

Le CO s'est logiquement imposé ce samedi à Pierre-Antoine face à des Toulonnais timorés et sans inspiration (34-17), bonus offensif en prime. Au classement, les Tarnais reviennent à un point de leurs adversaires du jour.

LE MATCH

Dans un passé pas si lointain, cette opposition traditionnelle constituait une affiche de finale. Ce samedi, elle mettait aux prises deux équipes en proie au questionnement. Côté tarnais, on ne cessait de déplorer semaine après semaines la perte incompréhensible de points quand côté varois, la reprise en main par Mike Ford n'avait pas encore tenu toutes ses promesses. Les hommes de Christophe Urios ont démontré plus de réalisme, d'allant offensif et de consistance dans les zones de combat. Ils ont grandement mérité le point de bonus décroché dans les derniers instants de la partie. Le RCT, auteur d'une prestation quelconque voire inquiétante, repart de Pierre-Antoine avec une sacrée migraine et un doute grandissant tant son rugby apparaît grippé.

 

LE TOURNANT

Mais qu'est-ce qui a bien pu passer par la tête d'Eric Escande ? A la 14e minute, le demi de mêlée toulonnais décide de jouer vite un bras-cassé transformé en pénalité en raison de la contestation castraise. Le numéro 9 lance son action mais, sans solution, il décide de taper à suivre. Un coup de pied dévissé réceptionné par Geoffrey Palis sur ses quarante mètres. Une petite séquence sur l'extérieur – face à un rideau désorganisé - et un coup de pied à suivre plus tard, les Tarnais inscrivaient le premier de leurs trois essais. Un véritable déclic pour des Castrais jusqu'alors apathiques.

 

L'HOMME

Quand Montpellier avait décidé de ne pas conserver Robert Ebersohn au printemps dernier, personne n'avait compris ce choix dans l'Hérault. Le Castres olympique avait flairé la bonne pioche et avait saisi la belle opportunité. Bien lui en a pris. Auteur d'un début de saison très convaincant, le Sud-Africain a livré une prestation étincelante sur la pelouse de Pierre-Antoine. Après avoir pris de vitesse toute la défense toulonnaise à la suite d'un coup de pied à suivre (15e), le centre a tout bonnement ridiculisé Ma'a Nonu et Jimmy Yobo sur un ballon de relance magnifiquement exploité (46e). Ses deux coups d'éclat avaient placé sa formation sur la voie du succès. Sa prestation aurait même pu être couronnée par un triplé au terme d'une action rocambolesque (78e).

 

LE CHIFFRE

0

Le RCT version Mike Ford n'aime pas voyager pour le moment. Les deux déplacements effectués sous la gouverne de l'Anglais ont donné lieu à des zéros pointé. Surtout, ils n'ont jamais paru en mesure d'espérer au moins un bonus. Quinze jours après s'être inclinés 27 à 13 sur la pelouse du Lou, les Varois se sont inclinés de dix-sept points dans le Tarn.

Vincent Bissonnet
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?