Test-matchs : Le bilan du troisième week-end international

  • Test-matchs : Le bilan du troisième week-end international
    Test-matchs : Le bilan du troisième week-end international
Publié le , mis à jour

L'Angleterre qui vient à bout de l'Argentine, l'Irlande qui brise l'élan australien, la France qui s'incline mais tient tête à la Nouvelle-Zélande, voici ce qu'il faut retenir du troisième week-end international.

Le match du week-end : Angleterre – Argentine

Un Angleterre – Argentine est toujours un match forcément à part. Même en rugby. Les Pumas avaient promis de mettre une grosse pression sur le pack anglais et le match s’est disputé dans une certaine tension. Entre des Anglais réduits à 14 rapidement après un plaquage dangereux de Daly et des Argentins indisciplinés au possible (deux cartons jaunes) et nerveux comme en témoignent le coup de pied de Pierretto sur Marler (qui vaudra un carton rouge au pilier argentin), ce sont les premiers qui se sont montrés les plus forts . Le XV de la Rose a pu compter sur un Farrell très précieux au pied pour se sortir du piège tendu par les coéquipiers de Juan Martin Hernandez. L’Angleterre enchaîne un douzième succès de suite sous l’ère Eddie Jones invaincu depuis son arrivée sur le banc anglais. Pour l’Argentine, neuvième au classement World Rugby et trois défaites au compteur en novembre, le tirage au sort des poules de la prochaine Coupe du monde s’annonce relevé puisque les Pumas devraient tomber dans une « poule de la mort » avec trois cadors.

 

 

L’équipe en hausse : L’Irlande

L’Irlande a terminé l’année en beauté en venant à bout de l’Australie 27-24 grâce à un essai de Keith Earls dans le dernier quart d’heure. Pour la 100ème de Rory Best, le fidèle soldat de l’Ulster capitaine des hommes en vert, les Irlandais n’ont pas lâché le morceau. En 2016, le XV du Trèfle aura donc battu les trois « gros » du Sud : l’Afrique du Sud en juin à Durban, la Nouvelle-Zélande en novembre à Chicago et donc les Wallabies à Dublin. Depuis l’Angleterre de Clive Woodward en 2003, aucune nation du Nord n’avait réussi à refaire le coup. C’est dire si le niveau actuel des Irlandais épate et détonne ! Construit sur un jeu de possession et une intensité qui n’a rien à envier aux autres nations, le système mis en place par Joe Schmidt est en train de faire des merveilles et sera à surveiller au prochain Tournoi des Six Nations. Attention, gros client.

 

 

L’équipe en baisse : L’Australie

Les Italiens qui ont chuté contre les Tonga (17-19) à domicile ou les Sud-Africains en perdition du côté de Cardiff face aux Gallois pour une huitième défaite de l’année, ces deux équipes auraient pu être l’équipe en baisse. Mais nous avons retenu notre attention sur l’Australie. Les Wallabies de 2016 ne réussiront pas à faire aussi bien que leurs aînés de 1984 lorsque ceux-ci avaient battu les quatre nations britanniques à l’automne. Et l’indiscipline des hommes de Michael Cheika aura joué un rôle important dans la défaite, alors qu’ils étaient devant au score 24-20 à l’heure de jeu. Avec treize pénalité contre eux, pour trois seulement côté irlandais, les Australiens ont été trop sanctionnés pour espérer s’en sortir face à un coriace adversaire. Le match de samedi prochain face à l’Angleterre peut néanmoins permettre aux vice-champions du monde de terminer l’année sur une bonne note.

 

 

Le fait du week-end : La France tient la dragée haute aux champions du monde néo-zélandais

Le XV de France n’a pas gagné ce week-end face aux All Blacks et le bilan comptable de novembre est négatif avec deux défaites pour une victoire. Mais les hommes de Guy Novès ont laissé entrevoir de belles choses samedi dernier contre la Nouvelle-Zélande. Notamment dans le jeu, où la France a su rivaliser pendant 80 minutes avec la référence du rugby mondial, se créant des occasions franches. Manque désormais la finition mais cette équipe, quand elle est en confiance et croit au projet établi peut tutoyer les meilleurs et les regarder dans les yeux. Encourageant.

 

Le XV du week-end :

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?