Barbarians, le rêve de Connor

  • Barbarians, le rêve de Connor
    Barbarians, le rêve de Connor
Publié le , mis à jour

L’ailier australien de l’Union Bordeaux-Bègles ne cachait pas sa satisfaction d’avoir pu revêtir le maillot des Barbarians français.

Avec sa moustache blonde, la ressemblance avec un gaulois célèbre de bandes dessinées est frappante. On n’en oublierait presque que Blair Connor est Australien et qu’il affrontait son pays d’origine pour sa première rencontre internationale. Difficile pour lui de cacher sa joie au moment d’effectuer un examen de contrôle au niveau des côtes après le coup de sifflet final. L’ailier de l’Union Bordeaux-Bègles, arrivé en Gironde en 2010 et aujourd’hui âgé de 28 ans, a toujours rêvé de pouvoir représenter la France au niveau international et cette invitation chez les Barbarians Français avait donc une saveur particulière : « Je suis super content et c’est une grande fierté de représenter la France contre mon pays d’origine. Je suis né en Australie et aujourd’hui Bordeaux est ma maison. Jouer un match contre l’Australie à Chaban-Delmas c’est tout simplement incroyable. C’est un rêve qui se réalise. » Feu follet bien connu du Top 14, Blair Connor a encore une fois beaucoup tenté, trouvant quelques intervalles même si la défense australienne a longtemps trouvé la parade pour annihiler les ambitions des attaquants du BRC. « Mais je me souviendrai très longtemps de l’essai de Raphaël Lakafia et la réaction des tribunes. »

La tournée dans son viseur

Mais ces quelques jours passés avec les Barbarians lui ont surtout permis de comprendre encore mieux certaines traditions du rugby français. : « C’était vraiment une semaine exceptionnelle. J’ai pu côtoyer des légendes du rugby français comme Aurélien Rougerie et découvrir les futures légendes comme Antoine Dupont. L’ambiance entre les joueurs a été magique depuis le rassemblement lundi à Arcachon. Nous avons mangé ensemble, bu ensemble et nous avons battu l’Australie. L’émotion était forte au coup de sifflet final. Les discours et les sourires à notre retour dans le vestiaire vont me marquer pendant longtemps. » Blair Connor, qui croisait la route de Jono Lance et Luke Morahan, ses anciens coéquipiers de la province des Reds du Queensland, vit par procuration son rêve de pouvoir porter le maillot bleu alors qu’il avait été placé en 2014 sur une liste de 74 joueurs susceptibles d’évoluer en équipe de France par le précédent sélectionneur. « J’espère porter de nouveau le maillot des Barbarians. Être invité pour la prochaine tournée serait un honneur. » Affaire à suivre.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?