Albi prend l'air, Bourgoin coule

  • Albi prend l'air, Bourgoin coule
    Albi prend l'air, Bourgoin coule
Publié le , mis à jour

Au courage et au terme d'un match difficilement lisible, Albi s'en sort et remporte sa troisième victoire consécutive (35-24). Pour Bourgoin, l'heure est grave.

Résumé

Le Stadium municipal n'a pas été le théâtre du plus beau match de l'histoire, ce vendredi soir, à l'occasion de la venue de Bourgoin. Entre deux équipes mal classées, seule la victoire importait. Et ce sont les Albigeois, sur leurs terres, qui ont su le mieux gérer la pression inhérente à ce match de la peur. Dans une partie souvent hâchée, où l'arbitre M. Mallet n'a pas hésité à jouer du carton (quatre jaunes, un rouge), les Albigeois ont profité de l'apathie berjallienne pour inscrire rapidement deux essais. C'est Ilian Perraux qui a dynamité la rencontre grâce à une course incisive conclue en-but dès la 6e minute. Dans le sillage de leur ouvreur auteur d'une partie de haut-vol, les Tarnais ont doublé la mise une quinzaine de minutes plus tard grâce à leur bombe fidjienne, Nasoni Naqiri. D'aucuns pensaient alors que les Tarnais se dirigeaient vers une victoire aisée, voire bonifiée tant Bourgoin semblait hors du coup. Mais, bon an, mal an, les hommes de Richard McClintock parvenaient à éviter le naufrage en inscrivant deux essais en puissance derrière des phases de conquête assurées. La réaction n'était qu'anecdotique : trop indisciplinés pour espérer exister, les Berjalliens s'exposaient à la précision d'Ilian Perraux, auteur d'un très bon 7P/8, 30 points en tout (2E, 2T et 7P). La fin de match, brouillon était marquée par plusieurs accrochages entre joueurs causant l'expulsion de Lucas Martinez. L'essentiel est là pour Albi. Les Tarnais enchaînent une troisième victoire consécutive et respirent enfin. Pour Bourgoin, qui compte treize points de retard au classement sur son bourreau du soir, le spectre de la Fédérale 1 n'a jamais brillé aussi fort.

 

Le fait du match

L'indiscipline berjallienne. Impossible d'espérer gagner un match à l'extérieur en offrant tant de points à la botte du buteur adverse. Dommage car les Tarnais, un peu empruntés en attaque, n'ont pas su se mettre à l'abri en inscrivant plus d'essais que leurs adversaires (2 essais à Albi contre 3 à Bourgoin).

 

L'essai

Le numéro de Nasoni Naqiri. Sixième essai de la saison pour le centre fidjien d'Albi qui est venu se promener dans la défense apathique des Berjalliens à la 22e minute. Cette action permettait à Albi de prendre le large.

 

L'homme

Ilian Perraux. L'ouvreur albigeois a livré une partie de grande tenue ce vendredi soir. Il confirme par là-même son match étincelant livré la semaine passée à Dax. C'est lui qui a débloqué la situation en première période en inscrivant le premier essai de la rencontre au terme d'un numéro de soliste magnifique, qui l'a vu passer en revue trois adversaires avant d'aller marquer. Très actif défensivement, il a aussi su être efficace au pied (un échec, cinq réalisations). 30 points au final, un match plein !

 

Les meilleurs

à Albi, Perraux, Naqiri, Damiani, farré, Quercy ; à Bourgoin, Coux, Léandre Cotte, Théophile Cotte.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?