Champions Cup : Castres se venge et élimine Montpellier

  • Champions Cup : Castres se venge et élimine Montpellier
    Champions Cup : Castres se venge et élimine Montpellier
Publié le , mis à jour

En s'imposant sur leur pelouse, les Castrais ont lavé leur honneur et sorti leurs rivaux de la course à l'Europe.

Le résumé

Bien décidés à prendre leur revanche en conquête, les Castrais ont volé le ballon aux Montpelliérains dès la première mêlée du match. Une munition qui a bien failli coûter un essai aux Héraultais, qui n'ont finalement encaissé qu'une pénalité dès la 4ème minute. Surpris, les Montpelliérains ont repris pied dans la rencontre en se reconcentrant sur leurs forces, l'occupation et les ballons portés. C'est de cette façon qu'ils ont profité d'un mauvais replacement défensit des Tarnais pour marquer par leur capitaine Qera. Les hommes de Rory Kockott ont réagi par un autre essai d'Agulla, bien servi au pied par une diagonale tapée par son homologue Urdapilleta, qui porta le score à 16-10 à la pause pour le CO. Le MHR répliqua dès le retour des vestiaires avec un essai de Mogg, marqué après une percée de Nadolo sur son aile. Le géant fidjien marqua un autre essai peu après, cette fois en interceptant la passe du Castrais Mafi. À ce moment, on croyait le sort du match scellé. Mais plusieurs événements vinrent changer la donne : le carton rouge donné à Willemse pour un déblayage au visage de Kockott, puis le jaune à Jannie du Plessis. Réduits à 13, les Montpelliérains encaissèrent un essai par Bias marqué sur une touche, avant qu'Urdapilleta ne marque une autre pénalité.

 

L'action

Dans une rencontre face à un adversaire toujours aussi pragmatique – pour ne pas dire ennuyeux à mourir – la plus belle action est à mettre au crédit des Castrais. Celle-ci fut celle qui mena à l'essai de l'ailier argentin Horacio Agulla, lequel trouva son origine sur une percée majuscule du troisième ligne Anthony Jelonch, bien relayée par Marc Antoine Rallier. Agulla défia la rideau adverse à l'entrée des 22 mètres, et progressa sur une bonne dizaine de mètres en résistant à trois plaquages. Le jeu rebondit ensuite à gauche, et l'ouvreur Benjamin Urdapilleta adressa une superbe diagonale à ailier qui marqua le premier essai castrais.

 

L'homme du match : Yannick Caballero

L'on a pas souvent vu l'emblématique flanker du CO cette année. Longtemps gêné par une blessure au tendon d'Achille et ensuite victime des spectaculaires montées en puissance des jeunes Moreaux, Jelonch et Babillot, le Tarnais a pourtant montré dimanche qu'il avait encore de sacrés atouts à faire valoir. Dans le jeu d'abord, où son intelligence lui permet de ne jamais subir au contact. Mais dans les airs, surtout, où l'aérien troisième ligne a intercepté pas moins de cinq ballons sur les lancers héraultais. Une performance qui, à elle seule, priva les Montpelliérains de sa meilleure arme offensive, en l'occurence les ballons portés après touche.

 

Les meilleurs

À Castres : Jelonch, Moreaux, Caballero, Lazar, Kockott, Taumoepeau, Palis.

À Montpellier : Ouedraogo, Galletier, White, Nadolo.

Simon Valzer
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?