Top 5 des entraîneurs virés en 2016

  • Top 5 des entraîneurs virés en 2016
    Top 5 des entraîneurs virés en 2016
Publié le , mis à jour

La vie d'entraîneur est souvent difficile au plus haut niveau et plusieurs en ont fait les frais cette saison. Voici notre Top 5 des entraîneurs virés lors de l'année 2016.

Richard Graham – Queensland Reds – Mars 2016

C’est sûrement l’entraîneur qui aura quitté son poste le plus vite cette saison. Après seulement deux matchs à la tête des Queenslands Reds, Richard Graham est démis de ses fonctions par les dirigeants du club. Ce licenciement arrive à la deuxième journée du championnat, après deux défaites face aux Waratahs (30-10) et à domicile face aux Western Force (6-22). Aujourd’hui, Graham se trouve dans le staff de l’équipe nationale de Géorgie (12ème au classement IRB).

Diego Dominguez – Toulon – Octobre 2016

Assistant du manager et directeur sportif Bernard Laporte,  janvier à juin 2016, l’Italien lui succède durant l’été 2016. Après huit journées de Top 14, le RCT occupe la quatrième place du championnat et la deuxième en Champions Cup à cinq points des Saracens. Fatal pour Diego Dominguez, limogé malgré une victoire à Sale (5-15) en Coupe d’Europe. Il sera remplacé par Mike Ford, ancien entraîneur de Bath.

 

Manny Edmonds et Romain Carmignani – Béziers – Décembre 2016

Avant-dernier de Pro D2, avec seulement quatre victoires pour dix défaites, Béziers n’y arrive pas et la direction licencie les deux entraîneurs du club héraultais Manny Edmonds et Romain Carmignani après une dernière défaite à domicile contre Biarritz. Les huit défaites en neuf matchs entre octobre et décembre 2016, auront donc été dommageables pour ces deux coachs. Pour l’instant, le nom de leur remplaçant n’est toujours pas connu.

 

Philippe Benetton et François Gelez – Perpignan – Septembre 2016

La défaite à Vannes (19-13), le 25 septembre 2016, à été celle de trop pour les coachs catalans. Philippe Benetton (entraîneur des avants) et François Gelez (entraîneur des arrières) ont enchaîné leur quatrième défaite en cinq journées de Pro D2, ce qui les classe avant-dernier du championnat. Le président François Rivière  nomme Patrick Arlettaz et Perry Freshwater à leur place aux côtés du manager Christian Lanta. À la trêve, l’Usap respire un peu mieux et se trouve à la 9e place en championnat.

 

Andy Robinson – Bristol – Novembre 2016

L’ancien sélectionneur du XV de la Rose n’a pas résisté au début de saison calamiteux du promu Bristol , engagé en Premiership.  Avec sept défaites en autant de matchs de championnat, et une place de lanterne rouge, Andy Robinson qui avait pourtant prolongé son contrat de trois années, quatre mois plus tôt, a été prié de voir ailleurs.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?